4 min de lecture Musique

Paul McCartney : une joyeuse tempête de nostalgie à Paris La Défense Arena

NOUS Y ÉTIONS - L'ex-Beatles était à Paris La Défense Arena pour la seule date française de son Freshen Up Tour. Une tornade musicale de trois heures pour résumer un demi siècle de carrière.

Paul McCartney a fait vibrer l'U Arena le 28 novembre 2018 Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Date : 29/11/2018
6 >
Paul McCartney a fait vibrer l'U Arena le 28 novembre 2018 Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Date : 29/11/2018
Paul McCartney en concert à l'U Arena de Nanterre le 28 novembre 2018 Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Date : 29/11/2018
À 76 ans, Paul McCartney est loin de prendre sa retraite Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Date : 29/11/2018
L'ex-Beatles Paul McCartney était en concert à l'U Arena le 28 novembre 2018 Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Date : 29/11/2018
Après plus de 60 ans de carrière, Paul McCartney n'a rien perdu de son énergie Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Date : 29/11/2018
Paul McCartney en concert à l'U Arena de Nanterre le 28 novembre 2018 Crédits : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Date : 29/11/2018
1/1
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Liverpool était tout entier à Paris cette nuit. D'un côté de la capitale pour les amateurs de football et de l'autre pour les mélomanes. Un dilemme total pour qui aime le Liverpool Football Club et Paul McCartney, deux monuments de cette ville ouvrière du nord de l’Angleterre. Mais si vous vouliez vivre de belles émotions (et être du côté des gagnants), il fallait clairement être avec l'ancien membre des Beatles à Paris La Défense Arena ce 28 novembre 2018.

Tenez-vous-le pour dit : la magie McCartney opère toujours. Le chanteur et musicien est venu avec toute sa fraîcheur, ses 60 années d'expérience sur scène et son immense répertoire pour offrir une intense cure de nostalgie à son public français.

Pour son Freshen Up Tour, Paul McCartney a choisi l'immense Paris Defense Arena et ses 40.000 places pour satisfaire le plus de fans possible. Il faut dire qu'il s'agit de la seule date pour le public hexagonal et la première pour les Européens. Un spectacle qu'il tient depuis le 17 septembre 2018 et qui a déjà résonné au Canada, au Japon et aux États-Unis avant d'aller à Copenhague, Cracovie, Vienne, Liverpool... jusqu'en Amérique latine tout au long de l'année à venir.

À lire aussi
Vincent Perrot musique
Patrick Bruel et Elton John dans le Stop ou Encore du 16 Décembre 2018

Vent de fraîcheur

Ce spectacle est fait pour les amoureux de longue date des Beatles et ceux qui sont restés fidèles à McCartney ; d'ailleurs, l'un n'empêche pas l'autre. Ces derniers peuvent désormais profiter des versions live de plusieurs titres de son tout nouvel album sorti en septembre 2018 : Egypt Station. Who Cares, Come On To Me ou la très efficace Fuh You ont pu apporter une dose de nouveauté (telle est la promesse du Freshen Up Tour). À l'écran, le public a eu droit aux clips officiels de ces chansons. 

>
Paul McCartney - Fuh You

Les connaisseurs ont aussi pu reprendre derrière la batterie et les guitares un peu moins d'une dizaine de titres de son groupe Wings comme Junior's Farm, Letting Go, Let Me Roll It ou Let 'Em In. Oui, cela fait beaucoup de "Let" dans les titres et les paroles. Il semblerait que l'empreinte de Let It Be (qui était aussi dans la set list du spectacle) ait eu un impact certain sur McCartney. 

Sans interruption aucune, même pour boire un verre d'eau, Paul McCartney a enchaîné avec une grande maîtrise et à un rythme ébouriffant ces décennies de musique. Pendant les deux premières heures, un rythme calme, apaisé et un certain esprit de découverte habitait l'Arena. Seul un trio de cuivre (saxophone, trompette et trombone) placé au milieu du public pour Letting Go ajoutait une énergie nouvelle, une épice bienvenue. Et puis... vint la seconde moitié du concert.

Nostalgie explosive

Avec Michelle, chanson dont les paroles françaises sont inscrites dans la mémoire collective du public, Paul McCartney savait qu'il ferait mouche. C'est ensuite le répertoire des Beatles qui va devenir de plus en plus présent. Il faut bien offrir à la salle ce qu'elle attendait et ce qui reste, de loin, le plus exaltant. Les nouvelles chansons ont rapidement cédé la place aux monuments des quatre garçons dans le vent. 

Puisqu'il s'agit d'un stade, il ne fallait pas espérer de miracle d'un point de vue de la qualité du son. Paul McCartney ayant aussi 76 ans, une certaine priorité a été mise aux instruments. L'ex-Beatles a chanté toutes ses chansons admirablement mais il a fallu attendre que la grosse machine rock se calme un peu pour distinguer que son talent vocal est toujours bien présent. C'est avec le toujours très puissant et politique Blackbird et une simple guitare que Paul McCartney s'est envolé, vocalement et physiquement avec une plateforme élévatrice, et nous aussi. 

Le chanteur a montré aussi toute la maîtrise qu'il avait de ses instruments. Guitare électrique, sèche, piano, ukulélé... Il passe d'un style à l'autre avec une maestria totale, soulignée par la réalisation retransmise sur grand écran qui s'est - et c'est toujours un plaisir - appesanti sur le doigté de McCartney et ses musiciens. 

C'est enfin sur ses derniers titres, Lady Madonna, Eleanor Rigby, Back to the U.S.S.R, Let It Be et Hey Jude, que le spectacle s'est achevé dans une belle énergie collective allumée par le feu de la nostalgie et les effets pyrotechniques inattendus (mais parfaitement approprié, James Bond oblige) qui accompagnaient Live And Let Die. Sir Paul McCartney, ravi de sa surprise, n'a d'ailleurs pas oublié son humour tout britannique en feignant de trouver le tout un soupçon "too much" en retirant ses bouchons d'oreille après la chanson.

"Je vous kiffe !"

Le chanteur n'a pas oublié aussi de faire passer quelques messages. Paul McCartney a pris le temps de saluer sa femme présente dans la salle, Nancy, en lui chantant une chanson écrite pour elle : My Valentine. Une chanson accompagnée une nouvelle fois de son clip en noir et blanc avec... Natalie Portman et Johnny Depp.

Seul McCartney pourrait réunir de tels acteurs pour ses clips. Il l'a prouvé une seconde fois avec Queenie Eye dont le clip fait danser autour de son piano : Jude Law, Johnny Depp, Meryl Streep, Tom Ford, Kate Moss... Excusez du peu. 

>
Paul McCartney - "My Valentine" (Official Video ft. Natalie Portman)

Il a aussi voulu rendre un hommage appuyé à John Lennon après Blackbird et avant Here Today et George Harrison avec Something au ukulélé. Des pensées qui ont su trouver le cœur du public. Et puis il y avait son message pour la paix et pour la France. Paul McCartney s'est exprimé presque intégralement en français sur scène de son : "Salut Paris, attention je vais parler en français ce soir" à son inattendu mais drôle : "Je vous kiffe" lancé en brandissant le drapeau tricolore accompagne de l'Union Jack britannique et d'un drapeau arc-en-ciel symbole de la paix et de la lutte pour les droits LGBTQ+.

Et si vous vous demandiez s'il s'agissait d'une tournée d'adieu, loin de là. Les derniers mots de Paul McCartney étaient parfaitement clairs : "À la prochaine !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Paul McCartney The Beatles
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795743559
Paul McCartney : une joyeuse tempête de nostalgie à Paris La Défense Arena
Paul McCartney : une joyeuse tempête de nostalgie à Paris La Défense Arena
NOUS Y ÉTIONS - L'ex-Beatles était à Paris La Défense Arena pour la seule date française de son Freshen Up Tour. Une tornade musicale de trois heures pour résumer un demi siècle de carrière.
https://www.rtl.fr/culture/musique/paul-mccartney-freshen-up-saupoudre-fraicheur-joyeuse-tempete-nostalgie-7795743559
2018-11-29 01:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wxQA8SHf1tTJ3-BgdJ51ow/330v220-2/online/image/2018/1129/7795743582_paul-mccartney-en-concert-a-l-u-arena-de-nanterre-le-28-novembre-2018.jpg