1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. "No Place In Heaven" de Mika : un album organique, mélodique, pop, épuré
3 min de lecture

"No Place In Heaven" de Mika : un album organique, mélodique, pop, épuré

REPLAY - Le chanteur Mika présente en avant-première sur "RTL" son 4ème album "No Place In Heaven" qui sera dans les bacs lundi.

Le chanteur Mika, le 21 mai 2013
Le chanteur Mika, le 21 mai 2013
"No Place In Heaven" de Mika : un album organique, mélodique, pop, épuré
06:40
"No Place In Heaven" de Mika : un album organique, mélodique, pop, épuré
05:19
Steven Bellery & Philippe Corbé & La rédaction numérique de RTL

Mika publiera lundi No Place In Heaven, son quatrième album studio. Un disque de retour aux sources qui sonne plus sixties qu'années 2000. Le chanteur fêtera ses 32 ans au mois d'août. Est-ce la crise de la trentaine qui l'a poussé à enregistrer un album un peu rétro, enjoué, coloré, un peu plus à son image en fait ? Mika a répondu à RTL : "J'ai déjà vécu ma crise de la trentaine. Je l'ai défaite avec The Origin Of Love, le précédent album, qui était une grande rupture pour moi. C'était une rupture essentielle. À l'âge de 30 ans, j'ai fait une fête, un dîner dans les vignes, en Italie, dans un petit hôtel et sans musique. En toute simplicité avec mes amis et ma famille", a raconté le chanteur. "Tout d'un coup à la fin, mes amis disent que c'est l'heure de dormir. C'était le signe. Et lorsque je me suis levé de ma chaise, toute la vallée s'est explosée dans un feu d'artifice. C'était pour moi le moment où je me suis dit que j'allais maintenant m'amuser à ma propre manière : en toute simplicité et avec des moments absurdes."
Mika est de retour avec quatorze nouveaux titres organiques, mélodiques, pops, épurés. Ils délaissent les arrangements électroniques très présents dans The Origin Of Love, paru il y a trois ans. On le retrouve derrière le piano. Les mélodies sont très soignées. Les textes candides mais terriblement attachants. Ceux qui ont aimé le Mika de Relax et Grace Kelly vont adorer ce nouvel album. Grâce à des titres comme No Place In Heaven.
"Il n'y a pas de place au paradis pour quelqu'un comme moi" chante Mika dans ce titre en forme de lettre à Dieu. Mika a grandi dans une famille croyante, a-t-il expliqué à RTL. "J'ai été éduqué musicalement par la musique religieuse. Je pourrai vous chanter toute une messe en latin", s'est amusé le chanteur. 

Je voulais faire un album à Los Angeles pour créer quelque chose de collectif.

Mika

Cet album est né à Los Angeles. Mika a fui le studio dans lequel il devait travailler. Il s'est enfermé dans le salon de sa maison de location avec un piano. "Il y avait Pharrell Williams, Max Martin et moi... Et je me suis dis mais qu'est-ce que je fais là ? J'avais loué complètement par hasard sur Internet une maison des années 50 dans les collines de Los Angeles. Je voulais faire un album là-bas pour créer quelque chose de collectif."
Depuis son tube Elle me dit en 2012, Mika écrit et chante en français. Dans No Place In Heaven, il y a quatre chansons dans notre langue. On a l'impression que le musicien s'amuse et ose plus lorsqu'il chante en français. Une impression que Mika confirme.

Des ballades et un hommage à Freddie Mercury

Mika chante "Si c'est la fin du monde, faisons la fête" dans Last Party. Une chanson dédiée à Freddie Mercury, chanteur du groupe Queen. "J'ai découvert la musique de Queen un peu tard et pour moi c'était super car j'ai découvert que je pouvais adapter mes racines de la musique classique pour les mettre dans la musique pop ou rock".  

Dans ce disque, le chanteur  nous propose cinq ballades. C'est beaucoup plus que dans ses précédents disques. Mais dans Last Party, par exemple, "la fin attaque", a expliqué le chanteur. "C'est comme la dernière fête dans le palais de Versailles. C'est du disco baroque. Les ballades ont toutes une couleur bien précise." 

À lire aussi

"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles", reprend Mika, cette phrase célèbre d'Oscar Wilde dans ce titre touchant. Il cite aussi Jean Cocteau, Cole Porter, Arthur Rimbaud, James Dean ou David Bowie. Des icônes pour Mika, qui l'aident à garder la tête haute. 
Mika repart en tournée à la rentrée. Avec un passage au Zénith de Paris le 19 septembre et le 17 octobre. Il est aussi en train de voir comment garder son rôle de juré de The Voice.  

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/