4 min de lecture Louane

Louane explore "Joie de vivre" sur RTL et revendique un "militantisme pas culpabilisant"

INVITÉE RTL - Sept ans après "The Voice", Louane baisse la garde dans cet album très intime, probablement celui qui lui ressemble le plus.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
La chanteuse Louane est l'invitée en direct de Steven Bellery et d'Yves Calvi... Elle a choisi "Laissez-vous tenter" pour présenter les chansons de son nouvel album "Joie de vivre". Crédit Image : Lionel Guericolas / Agence 1827 | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
et Aymeric Parthonnaud

Trois ans après son dernier album, Louane est de retour avec quinze nouveaux morceaux dans son tout nouvel album Joie de vivre. "Celle que je suis, n'est pas celle que j'étais", dit-elle dans l'album. Et pour cause, à bientôt 24 ans, elle embrasse l'époque et la pop-électro. Elle a signé sept textes mais s'est aussi entourée de talents du rap comme le Belge Damso, le producteur de PNL ou Soolking, star montante du genre. Quelques morceaux plus épurés et piano-voix complètent l'ensemble. 

Elle fait - dans ce disque en forme de profession de foi - de nombreuses confidences. Sept ans après The Voice, elle baisse la garde. C'est son album le plus intime. Celui qui lui ressemble probablement le plus. Un album donc tout particulier à révéler au public. "Je ne suis pas détendue c'est une façade, plaisante Louane au micro de RTL. Honnêtement j'ai très mal au ventre aujourd'hui". Cet album est doux-amer, plein de contradictions et attachant. À son image. "J'étouffe en embrassant mes peurs", chante-t-elle par exemple - dans ce titre qu'elle a coécrit : Sans ta voix.

"Dîtes-moi où je vais dans l'histoire de ma vie ?", demande-t-elle dans ce titre. "Je suis dans un questionnement, c'est un sentiment assez humain, confie Louane. Ca me permet de me remettre en question et d'apprendre des choses". 

Affronter les fêlures

"Depuis que t'es plus là, je marche plus sans ta voix", dit-elle également dans cette chanson qui fait écho à la disparition de ses parents. "Je prends pas mal de recul, aujourd'hui c'est le moment où - je ne tourne pas la page - mais je sais vivre avec, je peux en parler plus facilement." 

À lire aussi
20201031_133055 Louane
Louane : "Je veux m’engager pour les femmes victimes de violences conjugales"

Une autre chanson fait écho à cette fêlure intime. Elle l'a écrite à l'âge de 18 ans. Elle s'appelle J'peux pas. "J'étais vraiment petite, dans le cœur notamment. Je pense que c'est la chanson que les gens comprendront le moins. Je parle de comment je me sens juste après la sortie de mon premier album, avec ce succès que je ne comprends pas. Ce succès je veux le raconter à ma mère mais je ne peux pas, raconte la chanteuse. (...) Sans Léa Frédeval, la réalisatrice des Affamés, cette chanson ne serait pas sortie. Un soir elle écoutait des chansons qui ne sont pas sorties et qui ne sortiront jamais parce qu'honnêtement elles ne sont pas bonnes mais celle-ci elle m'a dit 'C'est con, pourquoi tu ne la sors pas ?'. J'avais pas la force, je ne l'assumais pas".

"J'ai plus la force d'affronter le regard des gens", entend-on dans ce morceau. Le regard du public, le succès sont des thématiques de la plage 8 de ce nouvel album. La chanson s'appelle Peut-être. "Peut-être que mes réussites sont mes démons", chante-t-elle. Louane ne culpabilise pas face à la célébrité. "Je n'ai pas l'impression d'avoir volé quoi que ce soit à quiconque, honnêtement j'ai beaucoup travaillé. Mais il y a cette incompréhension. Il y a tellement de gens talentueux et je me demande 'pourquoi moi ?'. Cette chanson est spéciale pour moi, c'est une de mes préférées, dans mon top 2, elle me colle à la peau alors que je ne voulais pas la chanter au début", confie Louane. 

Je ne voulais pas avoir l'air culpabilisante ou moralisatrice

Louane
Partager la citation

Joie de vivre contient aussi des titres féminins voire féministes. Dans sa partie féminine et féministe. Êtes-vous vraiment une comme vous le chantez dans le titre qu'on entend ? "J'ai le droit à l'erreur", chante-t-elle dans Mademoiselle tout le monde. "Oui je suis une mademoiselle tout le monde moi aussi, avant d'être quoi que ce soit je suis avant tout humaine. J'ai eu beaucoup de chance parce que j'ai fait une rencontre, précise la chanteuse. une rencontre sur scène parce qu'elle faisait mes premières parties. Une vraie rencontre avec une jeune femme légèrement plus jeune que moi qui s'appelle Carla De Coignac. C'est la meilleure acolyte [d'écriture] de cet album." 

Louane défend régulièrement la cause des femmes sur les réseaux sociaux depuis des mois. Elle met en musique les violences faites aux femmes dans une nouvelle chanson baptisée 3919, le numéro national pour les femmes victimes de violences. "Il y a une forme de militantisme dans cette chanson. Moi ce que je voulais c'est que cette chanson soit accompagnante. 3919 c'est un numéro d'écoute, pas d'urgence. (...) Il permet de se livrer de s'alléger, de discuter. Cette chanson elle est teintée de nombreuses choses, je ne voulais pas avoir l'air culpabilisante ou moralisatrice. J'ai eu la chance que ça ne m'arrive jamais ni de loin, ni de près. Se mettre à la place d'une victime c'est très difficile", avoue Louane qui a réécrit de nombreuses versions de ce texte. 

Dans Joie de vivre, Louane parle directement à sa fille dans le titre À l'autre. "Je veux voir tes rêves", dit Louane dans cette chanson sur l'absence et la transmission. "Je suis quelqu'un de complètement changée c'est évident. C'est vraiment une chanson sur la parentalité qui exprime des peurs et des doutes... Mais quand on a des enfants c'est quelque chose que l'on rencontre tous au début et ces peurs et ces doutes nous suivent. C'est quelque chose de commun."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Louane Musique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants