2 min de lecture L'Heure du Jazz

Les voix de Count Basie dans L'Heure du Jazz du 8 février 2015

REPLAY - Le Big Band de Basie jouait comme un seul homme mais il n'était jamais aussi parfait qu'au service d'une grande voix du jazz. Retour sur les grands moments de ces fiançailles du swing avec Jean-Yves Chaperon, ce dimanche 8 février 2015.

vinyles-245x300 L'Heure du Jazz Jean-Yves Chaperon
>
L'heure du Jazz du 08 février 2015 Crédit Média : Jean-Yves Chaperon | Durée : | Date : La page de l'émission
Serge Mariani
Serge Mariani
et Jean-Yves Chaperon

Les grands orchestres de jazz ont eu leurs chanteuses ou leurs chanteurs

Plus souvent leurs chanteuses, qui apportaient un peu de charme et de féminité au « troupeau » (oui, oui, on disait troupeau…) des mâles soufflants derrière sur l’estrade. Quelques-unes se sont faits connaître ainsi, comme Ella Fitzgerald qui débuta chez Chick Webb. Count Basie avait engagé Billie Holiday en 1937, mais on a vu en général chez Basie plus de chanteurs que de chanteuses, sans qu’on sache vraiment pourquoi.

count_basie_his_orchestra-best_of_vol.2
count_basie_his_orchestra-best_of_vol.2

Les meilleurs vocalistes de Basie (hormis Billie) auront été des hommes

Il est vrai que le premier d’entre eux était un sacré bonhomme : Jimmy Rushing, qui avait du coffre, et faisait le poids (surnommé Mister 5 by 5, soit 5 pieds de haut sur 5 pieds de large…) était bon pour le blues, bon pour la ballade, bon pour le swing. Entré chez Basie dans les années 30, à la meilleure époque, il a quitté l’orchestre plusieurs fois, avant de revenir et retrouver la place que Basie lui gardait au chaud. Joe Williams lui a succédé, moins truculent, mais dans le même registre. Et puis Basie savait aussi attirer les chanteurs en vogue, sûrs de trouver avec lui le meilleur orchestre du monde, alors que le patron de l’orchestre était heureux de bénéficier de la notoriété de la star. Bon deal ! Ainsi, Tony Bennett, et Frank Sinatra se sont frottés à ce big band de rêve.

Sinatra attira Basie en 1966 dans son repaire du « Sands »

Cela se passait à Las Vegas, pour enregistrer un disque légendaire. Dans l’ombre, un jeune homme avait écrit les arrangements et donnait un coup de main pour diriger l’orchestre. Il s’appelait Quincy Jones
Ce soir, grand swing dans l’Heure du Jazz, avec les chanteurs du grand orchestre de Count Basie.

Et encore de la nouveauté,

luc_gal
luc_gal

Comme le duo Richard Galliano/Sylvain Luc, ou l’album du pianiste italien Giovanni Miarabassi, toujours lyrique, toujours brillant.
Mention spéciale à l’album du formidable contrebassiste Essiet Okon Essiet (ancien de chez Art Blakey), occasion de découvrir son pianiste époustouflant et cubain : Manuel Valera… Le jazz nous offre toujours des surprises et des révélations !

>
Jazz Trio: Gaea Schell w/Essiet Essiet and Sylvia Cuenca, Just Squeeze Me

La playlist de L'Heure du Jazz ce dimanche 8 février 2015

À lire aussi
Jean-Yves Chaperon L'Heure du Jazz
Jacky Terrasson et Stéphane Belmondo

- Richard Galliano et Sylvain Luc / Douce Joie
- Giovanni Mirabassi / Canzone
- Tony Bennett / Taking A Chance Of Love
- Jimmy Rushing / Money is Honey
- Joe Williams / Cherry Red
- Frank Sinatra / I Got You Under My Skin
- Wolfgang Haffner / One For Daddy O
- Milk & Green / Just Ain’t Working Out
- Essiet Okon Essiet / Itiat
- Nicolas Folmer / Psychedelic (Radio Edit)
- Billie Holiday / Do Nothing Till You Hear From Me

Bonne semaine et bon jazz !

L'Heure du Jazz vous propose
Lire la suite
L'Heure du Jazz Jazz Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants