1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Francis Cabrel, un artiste hors saison
2 min de lecture

Francis Cabrel, un artiste hors saison

REPLAY - PORTRAIT - "Le Fils unique". Une nouvelle chanson, une arrivée sur les sites de streaming. Pour ses 40 ans de carrière, Francis Cabrel met les petits plats dans les grands.

Francis Cabrel sort "In Extremis", son premier album de chansons originales depuis 7 ans
Francis Cabrel sort "In Extremis", son premier album de chansons originales depuis 7 ans
Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
L'Homme du jour du 18 septembre 2017
02:10
Isabelle Choquet

Il doit être hors saison, Cabrel. 25 millions d'albums vendus mais difficile de faire plus timide et plus secret. À part Goldman, sans doute. Un exemple ? L'an dernier, il jouait dans le même festival que Joan Baez à Albi. Il connaît tout son répertoire, il aurait adoré chanter avec elle. Mais il n'a pas osé lui demander. Voilà, c'est ça Cabrel. Et encore, il progresse.

À 14 ans, il était quasi muet, complètement sauvage. Et puis il y a eu un morceau de Dylan à la radio, une guitare au pied du sapin de Noël. Et il a trouvé sa voix, avec un X. Mais c'est un type qui doute, encore et encore. Toujours surpris de voir que le public l'attend même après cinq ans d'absence. Et il envie l'arrogance d'un Dylan. "Moi je n'ai aucun courage", dit-il. "Il suffit qu'on m'insulte pour que je baisse la tête et que je rentre chez moi." Sauf quand on s'en prend à sa famille.

"Petite Marie", c'est Mariette

La seule fois où Cabrel s'est fâché, c'est quand une biographie non autorisée a laissé entendre qu'il n'avait pas toujours été fidèle à son épouse, Mariette. Elle est à ses côtés depuis 40 ans. Ensemble, ils ont eu trois filles, dont une petite dernière adoptée au Vietnam. Petite Marie, c'est elle, Mariette.

Et c'est d'ailleurs avec cette chanson qu'il a remporté un radio crochet en 74. On la retrouvera sur son premier album mais dans une version que Cabrel a reniée. On lui avait demandé de gommer son accent du sud-ouest. Et ça, ce n'est pas possible. 

À écouter aussi

Car cet extra-terrestre est profondément attaché à sa terre. Made in Lot et Garonne. Il y est né, il y vit toujours. Toute sa vie est à Astaffort. Il y a été conseiller municipal tendance écolo, il y a créé un festival, les Rencontres d'Astaffort. Il y possède un hôtel-restaurant et une vigne, le domaine du Boiron, tenu par son frère Philippe. 40.000 bouteilles par an, quand même.

Je suis provincial de façon féroce

Francis Cabrel

Mais bien sûr, son nom apparaît en lettres minuscules sur l'étiquette. Son studio d'enregistrement est dans le chai, juste au-dessus des cuves et des barriques. "Je suis provincial de façon féroce", dit Cabrel. Il déteste quitter sa maison. "Dès que je tourne au bout de mon chemin, les ennuis commencent." Et c'est sans doute pour ça qu'on l'aime. Anti-showbiz, anti-héros. Quelqu'un de l'intérieur. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/