2 min de lecture Musique

Elvis Presley : l'héritage noir du King blanc, décédé il y a 40 ans

Voilà 40 ans que le King est mort. Saluer sa mémoire, c'est aussi rendre hommage à ses racines musicales afro-américaines souvent oubliées.

Son style, son attitude et se musique se trouvaient au croisement des musiques noires et blanches
Son style, son attitude et se musique se trouvaient au croisement des musiques noires et blanches Crédit : REX FEATURES/SIPA
Benjamin Pietrapiana

Elvis Presley disparaissait il y a 40 ans. Jour pour jour. Cette icône est souvent prise pour le symbole de l'Amérique blanche, voire, et à tort, de l'Amérique raciste. Cette Amérique qui a de nouveau fait parler d'elle lors des incidents de Charlottesville. Ce serait oublier tout ce qu'il doit à la culture afro-américaine, et qui fait qu'Elvis a pu devenir le King.

Le 27 août 1965, John Lennon lui aurait soufflé : “Avant vous, il n’y avait rien”. Mais cette obséquiosité traduit plus l'admiration du chanteur des Beatles qu'une réalité. Car Elvis Presley doit même beaucoup à ce qu'il y avait avant lui : notamment le blues, le gospel et le style des Afro-américains.

Sans omettre l'influence décisive de la country dans la matrice d'Elvis, ses premiers pas dans la musique se font aussi sous l'influence des artistes - noirs - du Blues. Notamment quand aux débuts des années 1950, il franchit le seuil des studios du Sun Label où officiait le producteur au nez creux Sam Philipps. Passionné de musique noire, celui-ci répétait sans cesse à son assistante de l'époque : "Si je pouvais trouver un homme blanc qui a le son et le toucher d'un noir, je pourrais faire des milliards de dollars". Alors, le King n'est pas même un prince, mais aux yeux de Philipps, il sera providentiel.

À lire aussi
Dick Rivers people
Mort de Dick Rivers : "Cet amour le toucherait beaucoup", confie son fils sur RTL

Sam Philipps lui fera enregistrer That's All right mama, une reprise rock'n'roll du standard d'Arthur Crudup, chanteur de blues noir qui rencontrera un certain succès local. À eux deux, ils posent alors les bases du rock'n'roll. En 1955, il signe Milk Cow Blues, chanson enregistrée une première fois par Kokomo Arnold, un musicien noir. Et c'est encore un succès.

>
Elvis Presley.... Thats Alright (Mama)- First Release - 1954

"Plus je le faisais plus ils devenaient dingues !"

L'aventure Sun label sera relativement courte - deux ans -  et aura contribué à la naissance du rock'n'roll. Mais la suite de sa carrière se fera aussi sous le signe la musique noire. La légende veut qu'enfant, Elvis Presley écoutait clandestinement les gospels joués dans les églises de Tupelo (Mississippi). Ce genre musical ne l'a jamais quitté et plusieurs de ses albums sont marqués de cette influence, notamment ceux ouvertement religieux comme His Hand in Mine (1960)  et How Great Thou Art (1967).

Musique mise à part, le King c'est aussi un déhanché sulfureux, lascif et provoquant. “Dylan a libéré les esprits, Elvis a libéré les corps", aurait un jour déclaré Bruce Springsteen. Et cette libération, des hanches et de la zone pelvienne, s'inspire de la musique d'artistes noirs de son époque, notamment des fougueux Screamin' Jay Hawkins et Fats Domino.

>
Elvis Presley - Jailhouse Rock (Music Video)

Cette gestuelle participe aussi du succès d'Elvis comme il le déclare dans des propos rapportés par France inter: "J'étais sur scène à Memphis, c'était mon premier grand spectacle. A un moment les gens criaient, et je ne savais pas pourquoi. Quand je suis descendu de scène, mon manager m'a dit que c'était parce que je secouais ma jambe alors je suis remonté pour un rappel et je l'ai refait ! Et plus je le faisais plus ils devenaient dingues !"

Mais son style, en plus d'une manière de se mouvoir, tient aussi à sa coupe de cheveux devenue légendaire. La banane. Elle aussi, selon Sébastian Danchin, est d'ascendance afro-américaine. Pour cet historien des musiques populaires noire-américaines, elle viendrait d’un blues-man noir nommé Bobby Bland, qui, ironiquement, se coiffait déjà de la sorte. À la nuance prêt que ce chanteur, lui, le faisait pour ressembler aux blancs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Elvis Presley Rock
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789724872
Elvis Presley : l'héritage noir du King blanc, décédé il y a 40 ans
Elvis Presley : l'héritage noir du King blanc, décédé il y a 40 ans
Voilà 40 ans que le King est mort. Saluer sa mémoire, c'est aussi rendre hommage à ses racines musicales afro-américaines souvent oubliées.
https://www.rtl.fr/culture/musique/elvis-presley-l-heritage-noir-du-king-blanc-7789724872
2017-08-16 07:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mAitpHUwG5ve_M6Y0VENBQ/330v220-2/online/image/2017/0815/7789725194_son-style-son-attitude-et-se-musique-se-trouvaient-au-croisement-des-musiques-noires-et-blanches.jpg