1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Christine and the Queens : "Avant, la musique était vraiment une souffrance"
3 min de lecture

Christine and the Queens : "Avant, la musique était vraiment une souffrance"

REPLAY - La chanteuse Christine and the Queens est devenue l'égérie de la nouvelle pop française. Son premier album "Chaleur humaine" s'est écoulé à 400.000 exemplaires. Elle se protège de son succès en se faisant rare.

Christine and the Queens lors des Victoires de la Musique 2015, où elle a été sacrée artiste de l'année
Christine and the Queens lors des Victoires de la Musique 2015, où elle a été sacrée artiste de l'année
Christine and the Queens : "Avant, la musique était vraiment une souffrance"
00:06:42
Steven Bellery & La rédaction numérique de RTL

C'est l'une des sensations musicales de la saison. 400.000 albums vendus. 2 Victoires de la Musique. Une sortie d'album prévue aux États-Unis à l'automne. Christine and The Queens incarne le renouveau de la pop française. Elle sera samedi soir la tête d'affiche du Festival We Love Green à Paris. Elle accorde sa première interview à un média français depuis trois mois.

La chanteuse se protège de son succès en se faisant rare. Elle s'appelle Héloïse Letissier à l'état civil. Elle est née près de Nantes il y a 27 ans. Son premier album Chaleur Humaine est sorti il y a pile un an. En douze mois, elle est passée d'inconnue à phénomène. Grâce à une pop soignée, mélodieuse et envoûtante. 

L'album de Christine & The Queens est encore 6ème des ventes cette semaine. Christine l'avoue : elle cherchait la reconnaissance, mais pas forcément la célébrité. "Le succès est quelque chose qui prend par surprise. Je n'avais pas réfléchi cet album comme un possible succès commercial. C'est pour cela que j'ai créé un personnage. J'avais envie de m'échapper", confie-t-elle à RTL. "Cela envahit dans le bon sens ma vie" ajoute-t-elle

Je ne fuis pas la féminité. Je fuis une certaine façon d'être féminine.

Christine and the Queens

En 2010, à Lyon, après une khâgne, elle intègre le conservatoire et l'Ecole normale supérieure, option théâtre. Héloïse est confrontée à une rupture. Elle s'enfuit à Londres. Un soir, elle entre dans un cabaret, découvre l'univers des travestis. "Des personnages joyeux qui souffrent" dit-elle. Poussée par ces créatures nocturnes, Héloïse s'invente un double décomplexé. Elle rentre à Paris, s'achète un ordinateur, commence à bidouiller et se réfugie dans l'écriture de chansons mystérieuses. "C'est une écriture que j'ai toujours eue. Je n'ai pas trop calculé."

À écouter aussi

Christine s'invente un personnage, un peu comme un Stromae au féminin, une nouvelle identité entre liberté et audace. La chanteuse a sa propre imagerie. Elle se définit comme ni féminine ni masculine. Elle a une façon de bouger, de danser complètement inédite. Christine a écrit, composé, arrangé et réalisé son album. Bref, elle veut tout contrôler.

Elle assume aussi son féminisme et son penchant pour les questions d'identité. "Je ne fuis pas la féminité. Je fuis une certaine façon d'être féminine. Il y a plein de manières d'être féminine. J'ai des idoles qui sont des femmes mais c'est plus des Katharine Hepburn en costume, a-t-elle déclaré. J'aime le symbole de la fille qui s'habille en vêtements masculins. Féministe je le suis car je reste citoyenne et je suis une jeune fille dans la vie de tous les jours. L'égalité n'est pas encore effective."

En tournée cet été

La chanteuse touche plusieurs générations. Alain Souchon, Catherine Deneuve ou France Gall disent l'écouter en boucle. Les ados l'adorent. Alors qu'il y a encore cinq ans, dans le langage de Christine, musique rimait avec angoisse. "Avant, la musique était vraiment une souffrance. Je ne supportait ma voix chantée. J'avais fait des cours de piano mais je restais une médiocre musicienne, ce qui est toujours le cas. C'était associé à quelque chose de ardu à faire."

Chaleur Humaine, le premier album envoûtant de Christine & The Queens est toujours disponible. Elle est en tournée jusqu'au 14 octobre. Samedi soir à Paris au festival We Love Green, le 23 juin à Marseille, aux Francos de la Rochelle le 10 juillet, au Zénith de Toulouse le 23 septembre ou encore au Zénith de Lille le 26 septembre. 

La rédaction vous recommande
Services

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.