1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. AC/DC rempile le 26 mai au Stade de France : à quoi s'attendre ?
2 min de lecture

AC/DC rempile le 26 mai au Stade de France : à quoi s'attendre ?

Ce mardi soir, le groupe australo-britannique se produit une nouvelle fois au Stade de France. Son concert dantesque du samedi 23 mai, qui a affiché complet, promet un nouveau show démesuré.

Angus Young et Brian Johnson d'AC/DC au Stade de France le 23 mai
Angus Young et Brian Johnson d'AC/DC au Stade de France le 23 mai
Crédit : Maxime Villalonga
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani

Sortez vos cornes du diable clignotantes et votre plus beau costume à pantacourt : AC/DC investit à nouveau le Stade de France ce 26 mai, dans le cadre de sa tournée mondiale Rock or Bust TourLe groupe mené par Angus Young et Brian Johnson a enflammé le stade de la Plaine Saint-Denis le samedi 23 mai, avec un show de deux heures mené tambour battant. La recette d'AC/DC : une énergie à toute épreuve, une scénographie d'enfer et une enfilade de tubes adulés du public. À quoi s'attendre pour ce deuxième concert ? 

Un show tout feu tout flamme

Pour la tournée Rock or Bust Tour, AC/DC ne fait pas dans la dentelle. Les cinq membres du groupe évoluent sur "une scène surplombée d'une arche illuminée et imitant de la tôle froissée, coiffée de deux cornes du diable", a constaté RTL sur place. "De chaque côté, quatre ensembles d'enceintes se déploient sur plusieurs mètres, tandis qu'un mur de trois rangées d'amplis Marshall tapisse l'arrière de la scène. Trois écrans géants, deux sur le côté et un au fond, retransmettent le show. De nombreux effets pyrotechniques sont utilisés."

Parmi ces derniers, on retient notamment la déferlante de feu utilisée sur les deux derniers morceaux de la setlist, Highway To Hell et For Those About To Rock (We Salute You). Des flammes géantes surgissent sur le devant de la scène et au-dessus de l'arche, tandis que des canons tirent des pétards lorsque Brian Johnson crie "Feu !", diffusant une odeur de souffre.

Inépuisable Angus Young

Le concert du 23 mai au Stade de France a notamment été porté par Angus Young, en pleine forme malgré ses 60 ans, qu'il a fêtés le 31 mars. Le co-fondateur du groupe ne s'est pas ménagé, au point de sembler au bord de l'apoplexie à la fin de chaque morceau, mais repartant de plus belle au suivant. 

À lire aussi

Après Let There Be Rock, le guitariste se retrouve en tête-à-tête avec le public. Sans avoir besoin de parler, il s'amuse avec la foule, qu'il pousse à crier depuis la plateforme surélévée placée au milieu de la fosse. Angus Young se jette sur le dos, tandis qu'une pluie de cotillons s'abat sur les spectateurs. Loin d'avoir terminé, il se hisse sur le mur d'amplis et assène ses riffs sans relâche. Au retour de la batterie, il se jette à nouveau par terre. 

Question setlist, AC/DC a bien sûr accordé la part belle à ses indémodables tubes, mais a aussi interprété quelques titres de Rock or BustVoici les titres joués le 23 mai au Stade de France : 
1) Rock or Bust 
2) Shoot to Thrill 
3) Hell Ain't a Bad Place to Be 
4) Back in Black 
5) Play Ball 
6) Dirty Deeds Done Dirt Cheap 
7) Thunderstruck 
8) High Voltage 
9) Rock 'n' Roll Train 
10) Hells Bells 
11) Baptism by Fire 
12) You Shook Me All Night Long 
13) Sin City 
14) Shot Down in Flames 
15) Have a Drink on Me 
16) T.N.T. 
17) Whole Lotta Rosie 
18) Let There Be Rock 
Rappels : 
19) Highway To Hell 
20) For Those About to Rock (We Salute You)

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/