1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. VIDÉOS - "Le Divan" : Anny Duperey évoque la disparition de ses parents
1 min de lecture

VIDÉOS - "Le Divan" : Anny Duperey évoque la disparition de ses parents

La comédienne qui rayonne à la télévision dans "Une famille formidable" a évoqué la mort brutale de ses parents dans "Le Divan" de Marc-Olivier Fogiel sur France 3.

Anny Duperey dans "Le Divan" de Marc-Olivier Fogiel, mardi 25 avril sur France 3
Anny Duperey dans "Le Divan" de Marc-Olivier Fogiel, mardi 25 avril sur France 3
Crédit : Capture d'écran France 3
Philippe Peyre

Comédienne virevoltante qui rayonne à la télévision dans Une famille formidable, Anny Duperey reste une enfant meurtrie par le décès brutal de ses parents alors qu'elle n'avait que huit ans. Celle qui a fait craquer des générations dans le film Un éléphant ça trompe énormément (1976), d'Yves Robert est revenue sur son enfance tragique dans Le Divan de Marc-Olivier Fogiel mardi 25 avril à partir de 23h20.

Les parents d'Anny Duperey sont morts intoxiqués au monoxyde de carbone dans la salle de bains familiale et ont laissé derrière eux une petite fille de 8 ans et sa sœur de six mois, à jamais marquées par ce drame. "Tout le monde était traumatisé par ces morts, a confié la comédienne sur Le Divan. Ils avaient 30 ans l'un et l'autre, c'était deux beaux enfants pleurés par deux familles".

On en parlait pas, on évitait les fêtes d'ailleurs pour ne pas se rappeler.

Anny Duperey

Anny Duperey raconte à quel point ce drame a plongé sa famille dans un profond silence. "On en parlait pas, on évitait les fêtes d'ailleurs pour ne pas se rappeler. Il y a eu très peu de fêtes dans mon enfance, parce que à chaque fois on pensait à eux, on contournait".

La petite fille de 8 ans qu'était la future actrice a totalement occulté toute la partie de sa vie avant l'accident. "C'est une amnésie sans doute, analyse-t-elle. J'ai écris après qu'elle était si profonde que je suis bien obligée de supposer qu'elle était charitable sinon j'aurais peut-être souffert encore plus de me rappeler le bonheur avant". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/