3 min de lecture Musique

Véronique Sanson évoque sur RTL son cancer, la mort, mais se veut "farouchement optimiste"

INVITÉE RTL - Des coupeurs de feu qui l'ont aidée pendant sa radiothérapie aux "gilets jaunes" qui font l'actualité, Véronique Sanson se livre sans concession.

Marc-Olivier Fogiel L'Invité de RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
L'intégralité de l'interview de Véronique Sanson du 17 décembre 2018 Crédit Image : AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Aymeric Parthonnaud

Son public sera ravi d'entendre sa voix, assurée, vive, dynamique. Véronique Sanson, qui prépare son retour sur scène sur la scène du Palais des Sports en avril 2019, va mieux. La chanteuse a soigné une tumeur à l'amygdale et se veut rassurante sur son état de santé. Ses cordes vocales sont "nickels".

De l'aveu de l'artiste, il faudra du temps et des efforts afin d'offrir le meilleur au public. "Je ne pensais pas que ça serait aussi fort cette fatigue, raconte-t-elle au micro de RTL ce lundi 17 décembre 2018. Pas d'énergie, plus envie de rien et en plus, l'un des effets secondaires, c'est qu'on perd le goût des aliments. On ne sait pas ce qu'on mange si c'est du salé, du sucré... Mes cordes vocales ça va, mais toute la périphérie des cordes vocales ne va pas encore". Avec la radiothérapie, puisqu'une chirurgie n'était pas possible, l'organisme de l'artiste a été mis à rude épreuve, mais elle a réussi a trouver un soutien inattendu : un coupeur de feu. Ces guérisseurs utilise le magnétisme pour, selon eux, calmer les brûlures. "J'ai toujours cru à ça, les pompiers font appel à eux pour les grands brûlés, ils font des miracles".

"Il y a des moments terribles où je pleurais, moi qui ne pleure jamais !, raconte Véronique Sanson. L'idée de vivre déjà, ça aide. Il faut attendre que ça passe...". Mais la chanteuse l'avoue elle-même, elle n'y est pas encore. Psychologiquement comme physiquement, il faut encore affronter quelques douleurs et des craintes : "Je n'ai pas encore osé me mettre au piano parce que j'ai peur qu'il ne me réponde pas. Il faut que je trouve le courage de l'affronter."

À lire aussi
Hervé This , Stéphane  Bern et Amir Stéphane Bern
A La Bonne Heure avec Amir

La mort ? "Ça ne me faisait pas trop peur"

Cette maladie lui a-t-elle fait contempler sa propre mort ? "Je me suis dit que j'avais eu une vie absolument merveilleuse, avec ses hauts et ses bas et que c'était normal, reconnait la chanteuse. Ça ne me faisait pas trop peur. Ce qui me faisait de la peine, c'était de ne pas revoir le printemps. (...) Mais je me disais : 'Je vais avoir autre chose'.

Philosophe et "farouchement optimiste", Véronique Sanson explique : "Je pense que c'est totalement impossible qu'on disparaisse totalement. On se transforme en atomes qui vont dans tout l'univers et il y a peut-être des choses géniales qu'on ne connaît pas". 

Solidaire des "gilets jaunes"

Malgré la distance avec le public et les journalistes ces derniers mois, Véronique Sanson reste très connectée à l'actualité et notamment le mouvement des "gilets jaunes" de cet hiver. "Je trouve qu'ils ont parfaitement raison. Leurs revendications sont totalement justifiées. Y'a un fossé qui se creuse de plus en plus. Y'a trop d'injustice sociales. Les gens sont malheureux, ils ne peuvent pas finir leurs mois (...), j'ai vu beaucoup de reportages qui m'ont énormément touchée, émue", confie la chanteuse.

"La taxe sur l'essence c'était la goutte d'eau mais beaucoup de choses sont venues : les seniors qui ne touchent pas la retraite qu'ils devraient toucher et qui doivent retourner travailler... Quand il y a eu la Marche pour l'écologie, j'avais espéré que les Gilets jaunes rejoignent le mouvement parce que notre planète est en train de mourir", regrette-t-elle.

Le plaisir (et la peur) de la scène

"Je trouve ça formidable [de remonter sur scène le 24 avril au Palais des Sports de Paris, jour où elle fêtera ses 70 ans]. Je pense que j'ai été la première femme à faire le Palais des Sports quand j'étais petite. Comme ça je trouve que ça boucle un peu les choses, lance dans un sourire Véronique Sanson. Je suis tellement contente d'y être arrivée".

"Là il me faut encore beaucoup de travail, du travail physique, que je reprenne confiance en moi. Quand je rumine, je me dis 'Je ne sais plus le faire ! Je ne sais plus faire de scène, je ne sais plus chanter, je ne vais pas savoir comment faire...'. C'est terrible ça, donc il faut vraiment que je reprenne confiance pour vraiment leur donner [au public, ndlr] le meilleur de moi."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique People Véronique Sanson
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795954965
Véronique Sanson évoque sur RTL son cancer, la mort, mais se veut "farouchement optimiste"
Véronique Sanson évoque sur RTL son cancer, la mort, mais se veut "farouchement optimiste"
INVITÉE RTL - Des coupeurs de feu qui l'ont aidée pendant sa radiothérapie aux "gilets jaunes" qui font l'actualité, Véronique Sanson se livre sans concession.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/veronique-sanson-evoque-sur-rtl-son-cancer-la-mort-mais-se-veut-farouchement-optimiste-7795954965
2018-12-17 18:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_BId88W1kkubdapmuFtMnA/330v220-2/online/image/2018/1217/7795955023_veronique-sanson.jpg