1 min de lecture Paradis fiscaux

Soupçons d'évasion fiscale : Dany Boon répond aux accusations de Mediapart

Mis en cause par Mediapart pour des pratiques présumées d'optimisation fiscale, l'acteur et réalisateur Dany Boon répond aux accusations sur les réseaux sociaux.

L'acteur et réalisateur Dany Boon, à l'affiche du film "Ch'tite famille"
L'acteur et réalisateur Dany Boon, à l'affiche du film "Ch'tite famille" Crédit : JACK GUEZ / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

La star de Bienvenue chez les Ch'tis est dans la tourmente. Une enquête vidéo réalisée par Mediapart et dévoilée mercredi 23 janvier accuse Dany Boon de pratiques présumées d'optimisation fiscale. Selon le média, un certain nombre d'éléments laissent penser que l'acteur et réalisateur aurait multiplié les investissements dans des paradis fiscaux dans le but d'échapper à l'impôt français.

Sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, Dany Boon a tenu à mettre les choses au clair et démentir ces accusations. Il commence par rappeler son patriotisme fiscal : "J'ai toujours payé, je paye et je paierai toujours tout l'impôt là où il m'est réclamé partout où j'exerce mes activités professionnelles et artistiques", déclare-t-il.

Le comédien précise d'ailleurs avoir payé ses impôts "en France en 2018, sur mes revenus de 2017, un impôt très important correspondant à un taux d'imposition de près de 50%".

Il assure par ailleurs que ses économies sont placées "légalement et déclarées dans le strict respect du droit et du devoir fiscal". Enfin, là où Mediapart l'accuse d'avoir refusé de soumettre sa succession aux règles du droit français, l'acteur conclut, sur une note d'humour, que "suite à une crise d'hypocondrie aigüe que je ne m'explique toujours pas, je n'ai déposé qu'un seul et unique testament et il est chez un notaire en France".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paradis fiscaux Fiscalité Dany boon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants