2 min de lecture People

Rod Stewart, rockeur inépuisable : "J'ai travaillé avec amour, et l'amour ça paye"

PODCAST - Rod Stewart n'est pas qu'un simple chanteur, c'est un morceau de l'Angleterre éternelle. Celle des pubs, du foot, des matins pluvieux. Après une vie trépidante, il passe aujourd'hui son temps dans sa villa en Californie. Au sous-sol, Rod Stewart joue parfois au petit train avec deux autres inconditionnels des locomotives, Eric Clapton et Phil Collins. Découvrez le portrait intime de l'icône du rock raconté par Jean-Alphonse Richard.

came´ra- Confidentiel Confidentiel Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
Portrait intime de Rod Stewart, rockeur inépuisable. Crédit Image : AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

Rod Stewart se fait remarquer avec un petit groupe dans lequel il chante, les Moontrekkers. Mais l'audition tourne au fiasco. Le producteur Joe Meek trouve cette voix perchée si aiguë et si affreuse qu'il chasse le chanteur débutant du studio. Le producteur suivant, Long John Baldry, a lui repéré Rod Stewart par hasard. Alors qu'il joue du blues à l'harmonica devant la station de métro Twickenham Station..: "C'est ce qui s'appelle être au bon endroit au bon moment...Si j'avais pris la rame précédente ou la suivante, Dieu sait ce que je serai devenu" dira le chanteur. Seule certitude, ce jour-là, Rod Stewart gagne son ticket pour devenir Rod the Mod. On le surnommé ainsi à cause de sa façon précieuse de se laquer chaque matin les cheveux...Commence alors pour lui une carrière de choriste, de chanteur de studio, intérimaire dans des groupes qui se succèdent à coups de reprises rock. Mais il en veut plus.

Le nouveau groupe qui va faire sa célébrité et le début sa fortune s'appelle The Faces...Il a entraîné dans l'aventure son meilleur ami du moment, Ron Wood, futur guitariste des Stones. Les succès s'enchaînent. A l'aube des années 70, Rod Stewart devient ainsi l'archétype de la popstar déjantée, boucle d'oreille, pantalons léopard, posant de façon alanguie dans les canapés des grands hôtels. Sexe, drogue, rock n'roll et alcool...Qui  coule en flot sur scène et dans les coulisses...Rod Stewart touche pour la première fois à la cocaïne. Effrayé par les dégâts qu'il constate dans le nez de son compère Ron Wood, il trouvera une autre voie pour la consommer : en suppositoires... 
 
En cette année 1970, Rod Stewart, 25 ans, est déjà une rockstar...Les producteurs sont impressionnés par sa force de travail, artiste qui enchaîne les concerts même avec la pire des bronchites. Les groupies lui courent après. La vie est facile, l'argent commence à couler à flots, Rod fait la une. Au volant d'une antique Rolls qu'il a acheté pour parader en ville, il apprend que son dernier titre, Maggie May, est numéro un au hit parade de la BBC. "J'ai fait demi tour, j'ai filé chez mes parents dans leur maison de Highgate pour annoncer la bonne nouvelle.Tout le monde pleurait. C'était sans doute le moment le plus heureux de ma vie" dira le chanteur qui venait de basculer, sans le savoir, dans un voyage sans retour vers la célébrité, ses splendeurs et ses misères ...

Découvrez la suite du portrait intime de Rod Stewart en écoutant le podcast en-haut de cet article. 

L'invité "Confidentiel"

Eric Dahan, journaliste spécialiste pop-rock.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
People Biographie Angleterre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants