4 min de lecture Isabelle Morini-Bosc

"Rendez-vous en terre inconnue" : Kev Adams a vécu "des moments de pure amitié"

ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur le passage de Kev Adams dans "Rendez-vous en terre inconnue" diffusé ce mardi 5 décembre sur France 2.

Kev Adams et Fréféric Lopez dans "Rendez-vous en terre inconnue"
Kev Adams et Fréféric Lopez dans "Rendez-vous en terre inconnue" Crédit : France Télévisions
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Vous vous souvenez de Bruno Solo avec les cavaliers mongols ? C'était en décembre 2007. Le 27 très exactement. Ce soir-là, j'ai vraiment "compris" Rendez-vous en terre inconnue, cette émission dans laquelle Frédéric Lopez emmène une vedette à l'autre bout du monde pour qu'elle puisse partager durant plusieurs jours (avec des caméras) le quotidien d'hommes et de femmes "du bout du monde".

Mais attention, des hommes et des femmes "différents", heureux de vivre comme vivaient leurs aïeux et leurs aïeules, dans une planète en pleine ébullition. Ce sont bien évidemment eux, les vraies vedettes du programme. Eux, bergers, guerriers, éleveurs, cultivateurs, tous passionnants, tous passionnés. Et si fiers de leurs racines qu'ils n'envient personne, malgré un quotidien pas toujours enviable. 

Mais ce que j'avais "réalisé" en regardant Bruno Solo face aux cavaliers mongols, c'est que tous ces "survivants" méritent mieux que notre discours aseptisé, sirupeux, convenu et convenable : "Ces peuples de qui nous avons tout à apprendre", "ces gens qui nous donnent une leçon d'humanité", "qui n'ont rien et donnent tout". Joli blabla d'occidental, poli et polissé ! Mais, dans nos propos prédigérés, elles sont montrées et démontrées où, leur force de caractère et leur endurance ? Voire souvent leur rigueur liée à la lutte contre des éléments qui, durs, ne le sont pas moins. 

"Rendez-vous en terre inconnue", une émission qui fait voyager

Reprenons l'exemple de Bruno Solo ayant face à lui le chef des cavaliers mongols, un type mince et sec, ultra-viril (Stallone, à côté, c'est un Télétubbies), heureux d'accueillir ces citadins "prestigieux", mais également déterminé à "rentabiliser" cette main d'oeuvre tombée du ciel. Les fidèles de l'émission n'ont pas oublié ce jour où, agacé de voir que le comédien ne neutralisait pas assez vite un mouton à marquer, il l'avait fait saigner en lui donnant un coup de serpette "amical" à l'avant-bras. 

À lire aussi
Élice Lucet présent "Cash Investigation" depuis 2012. Laissez-vous tenter
Élise Lucet à propos de "Cash Investigation" : "C'est notre rôle à nous d'enlever les faux nez"

Et qui a oublié Michalak bossant comme un damné et un condamné avec les LoLos noirs au Vietnam, des LoLos noirs qui rêvaient de le voir prendre une femme du village. Enfin, prendre pour épouse, s'entend ! Il avait mis "les voiles" plutôt que de le prendre pour se marier. On pourrait citer encore bien d'autres images, comme Arthur découvrant des dizaines de hamster sous son lit chez les Quechuas péruviens.

>
Rendez-vous en terre inconnue - Frédéric Michalak chez les Lolos noirs

Kev Adams part en Éthiopie

Et ce soir sur France 2 , ils sont encore formidables, ces Suris d'Éthiopie avec qui Kev Adams a "compagnonné" durant une semaine. Et lui, l'a-t-il été ? Ça se discute le premier jour, mais détail qui compte tout de même, il est le benjamin du programme, notre Kev Adams âgé de 25 ans. Et bien qu'il ait les pieds sur terre, l'ex-héros de Soda (anagramme d'"ados") est le parfait représentant de cette "génération 2.0" qui connaît moins la nature "en vrai" qu'"en réalité virtuelle", avec un masque sur le museau. 

Dès lors elle a été rude, dure, la confrontation avec la "vraie" nature éthiopienne en 3D, les herbes hautes, les moustiques, les odeurs et la très longue marche (plus de 4 heures), avant d'atteindre le village de leurs hôtes plus épatants qu'épatés. Il fallait voir le regard éberlué de notre artiste arrivant enfin dans leur village pour découvrir que le pire était à venir, avec la présence de centaines de zébus meuglant sans interruption. Toutes ces bêtes d'une même espèce dans le même espace, voilà qui était vache ! 

>
Kev Adams et les insectes - Rendez-vous en terre inconnue

Kev Adams connaissait-il vraiment l'émission avant de s'engager ? Je pense que la réponse est non.

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Reste que le téléspectateur le plus compatissant ne pouvait s'empêcher de rire devant le regard perdu, éperdu, de l'idole d'Iris Mittenaere, une idole des jeunes abrutie par le bruit, les mouches, les crachats incessants des villageois, et cette peau de vache sur laquelle il allait devoir dormir avec un de leurs hôtes.

Au réveil, après avoir pleuré la nuit, il était plus concassé qu'une compression de César, mais (Dieu merci) constamment souriant avec les villageois, des êtres attachants et attachés à leurs bêtes, qu'ils faisaient tout de même saigner chaque jour pour leur prélever une pinte de sang à boire goulûment. C'est sûr que quand on a grandi aux fraises Tagada et au Nutella, se voir offrir un bol d'hémoglobine a de quoi vous faire faire du mauvais sang !

Le meilleur était, Dieu merci, à venir, avec pour Kev Adams de vrais moments de pure amitié avec ces hommes obligés d'acheter ou de voler des vaches pour se marier, soit une autre façon de porter des cornes ! Mais au fait, une petite question en conclusion : Kev Adams connaissait-il vraiment l'émission avant de s'engager ? Je pense que la réponse est non. On ne saurait dès lors trop conseiller à Nathalie Baye, qui, au micro de RTL, s'est déclaré intéressée par l'expérience, de visionner plusieurs séquences avant de prendre. Rendez-vous !  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Isabelle Morini-Bosc Télévision Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants