1 min de lecture People

"Orange Is the New Black" : Laverne Cox victime d'une attaque transphobe

VIDÉO - L'actrice connue pour son rôle dans la série Netflix a été agressée avec une amie dans les rues de Los Angeles.

Laverne Cox raconte sur Instagram l'agression transphobe dont elle a été victime
Laverne Cox raconte sur Instagram l'agression transphobe dont elle a été victime Crédit : AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Laverne Cox, l'actrice révélée dans Orange is The New Black, a été victime d'une agression transphobe le 29 novembre dernier à Los Angeles. Dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, elle raconte l'agression dont elle a été victime avec une amie, alors qu'elles se baladaient dans la rue.

Un homme les a approchées et leur a demandé "agressivement" : "Garçon ou fille ?", avant d'attaquer l'amie de Laverne Cox. "Le mec frappait mon amie", poursuit l'actrice dans sa vidéo. Elle appelle alors le 911 et l'agresseur disparaît. Les deux femmes sont désormais en sécurité. Mais, cette attaque transphobe les a beaucoup "choquées". Laverne Cox confie qu'elle n'a jamais cessé d'être choquée de ces agressions : "Le monde n'est pas sûr. Je n'aime pas y penser, mais c'est la vérité - c'est la vérité, et ce n'est pas sûr si vous êtes une personne trans. De toute évidence, je le sais bien. J'ai beaucoup vécu ça, mais ça ne manque jamais d'être choquant".

Elle poursuit : "Il est important pour moi de me rappeler et de vous rappeler que lorsque ces choses arrivent, ce n’est pas de votre faute. Ce n’est pas votre faute s’il y a des gens qui ne sont pas à l’aise avec votre existence dans le monde (...) Nous avons le droit de nous promener dans le parc".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Séries Netflix
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants