1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "On n'est pas couché" : "Je n'ai pas assez questionné mes parents", confie Mazarine Pingeot
1 min de lecture

"On n'est pas couché" : "Je n'ai pas assez questionné mes parents", confie Mazarine Pingeot

L'écrivaine qui publie son nouveau roman "Théa", est revenue sur le lourd secret qui a entouré sa naissance en se prêtant au jeu du question-réponse de Yann Moix et Vanessa Burgraff.

Mazarine Pingeot sur le plateau de Laurent Ruquier le 7 janvier 2017
Mazarine Pingeot sur le plateau de Laurent Ruquier le 7 janvier 2017
Emeline Le Naour

Mazarine Pingeot s'est installée dans le fauteuil rouge du talk-show de Laurent Ruquier, ce samedi 7 janvier, à l'occasion de la première émission de cette saison 2017. La fille de François Mitterrand et Anne Pingeot qui a récemment affiché son soutien à Vincent Peillon, également invité de l'émission, a présenté son nouveau roman Théa, publié aux éditions Julliard. Le livre, écrit à la première personne, raconte l'histoire d'amour entre une jeune française et un réfugié politique argentin qui a fui la dictature de de Videla.

Une histoire qui a visiblement beaucoup plu à Vanessa Burgraff : "J'ai beaucoup aimé la thématique de la quête d'identité et du secret familial qui sont très présents", a souligné la journaliste. Des thèmes chers à l'écrivaine qui considère "la question du silence très transversale dans toutes les familles". Explorant le non-dit familial à travers son roman, Mazarine Pingeot, interrogée par Yann Moix s'est ensuite laissé aller à quelques confidences sur son histoire personnelle. "Je n'ai pas assez questionné mes parents à l'époque, mais désormais j'interroge beaucoup plus ma mère", dévoile l'écrivaine.

Concernant la récente publication de Lettres à Anne, recueil des lettres d'amour envoyées par François Mitterrand à Anne Pingeot tout au long de leur liaison secrète, l'enfant cachée la plus célèbre de France prend de la distance : "Je suis le fruit de cette histoire, mais je la vois aussi comme une spectatrice lambda lorsque je les lis. Ces lettres, c'est ma préhistoire. C'est leur histoire pas la mienne."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/