1 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : Claire Chazal séduit les téléspectateurs

REVUE DE TWEETS - La journaliste remplaçait, le temps d'une émission, la chroniqueuse Christine Angot, en promotion aux États-Unis.

Claire Chazal sur le plateau d'"On n'est pas couché"
Claire Chazal sur le plateau d'"On n'est pas couché" Crédit : Capture d'écran / France 2
lucie valais
Lucie Valais
Journaliste

Une première réussie pour Claire Chazal. La journaliste, devenue le temps d'un soir polémiste d'On n'est pas couché, a séduit les téléspectateurs lors de sa première apparition dans l'émission de ce samedi 4 novembre. Christine Angot, en promotion de son livre aux États-Unis, était dispensée de tournage, laissant son fauteuil à l'ancienne présentatrice du journal télévisé de TF1. Un défi de taille pour Claire Chazal, qui était très attendue par les fidèles de l'émission de France 2.

La journaliste a débuté la soirée sous les taquineries de son collègue d'un soir, Yann Moix. "J'ai un problème, si ce soir, je demande l'heure à un invité, les gens vont me trouver méchant par rapport à vous", a-t-il lancé en préambule. Mais finalement, c'est avec cette gentillesse présumée que Claire Chazal a séduit le public d'On n'est pas couché.

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes à souligner "l'élégance" ou "l'intelligence" de la journaliste. D'autres ne peuvent s'empêcher de la comparer avec la chroniqueuse habituelle de Laurent Ruquier, Christine Angot, au cœur de polémiques depuis son arrivée dans l'émission, à la rentrée dernière. Cette dernière fera son retour sur le plateau d'On n'est pas couché samedi 11 novembre prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France 2 Claire Chazal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants