2 min de lecture Spectacle

Mort de Pierre Bénichou : journaliste, prof, comédien... Itinéraire d'un touche-à-tout

PORTRAIT - Bourru, franc-tireur et plein d'esprit, Pierre Bénichou fut une figure médiatique majeure de "France-Soir" aux "Grosses Têtes".

Pierre Bénichou, le 26 janvier 2004
Pierre Bénichou, le 26 janvier 2004 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Pour beaucoup d'auditeurs des Grosses Têtes, il était avant tout l'un des plus illustres sociétaires de la fameuse émission présentée par Laurent Ruquier. Ses grommellements et sa mauvaise humeur souvent feinte en faisait l'un des personnages les plus populaires de l'émission culte de RTL.

Mais Pierre Bénichou, dont nous avons appris la mort ce 31 mars 2020, n'était pas que ce monsieur bourru et savant qui faisait rire les auditeurs les après-midis. Sa première carrière, il l'a faite dans le journalisme. Après des études à Paris au lycée Condorcet et un très rapide passage par l'Université, le jeune Pierre Bénichou a rapidement oublié les classes pour le tumulte des salles de rédaction. Il a travaillé tout d'abord pour France-Soir avant d'être embauché à Paris Jour à la fin des années 50 et est devenu grand reporter pour Jour de France quelques années plus tard, un magazine hebdomadaire spécialisé dans l'actualité des célébrités et des familles royales européennes.

Il passe ensuite par les rédactions d'Adam et surtout du Nouvel Observateur dont il devint rédacteur en chef adjoint. Au sein du prestigieux magazine, il réécrit les textes, peaufine les titres mais n'écrit que rarement. Les portraits et les nécrologies ont sa préférence. Il tire par exemple celui de François Mitterrand, dont son oncle Georges Dayan, est un ami très proche. Il écrit aussi sur la sexualité des Français et d'autres sujets de société. Il ne quittera jamais le magazine mais se mettra en retrait de la vie de la rédaction pour demeurer au simple rang de conseiller de la direction. 

Son et lumières

Il n'y a pas que la presse écrite qui profite de Pierre Bénichou. Il fait ses débuts à la radio aux côtés de Jean Yanne, Jacques Martin et Carlos dans l'émission Les Grosses Têtes de Philippe Bouvard. Dès l'an 2000, il se rapproche de celui qui deviendra le successeur de Philippe Bouvard, Laurent Ruquier en devenant chroniqueur dans l'émission On va s'gêner et On a tout essayé sur France 2. 

À lire aussi
Thierry Olive (illustration) humour
"L’amour est dans le pré" : Thierry Olive se lance dans la comédie

Laurent Ruquier et Pierre Bénichou ont aussi travaillé ensemble au théâtre dans la pièce Grosse chaleur. On l'a aussi aperçu au cinéma autour des projets Pêcheur d'Islande, Turf ou encore Tu veux ou tu veux pas. Dans le film de Tonie Marshall, il interprétait l'amant de Nadine Levallois (Sylvie Vartan), mais le public n'aura jamais le privilège de voir la scène, finalement coupée au montage. 

Pierre Bénichou s'est essayé à l'enseignement en étant chargé d'une série de cours pour les élèves en journalisme de Science Po. Une rencontre qui ne s'est pas très bien passée. Les élèves et l'école désiraient des enseignements pratiques, Pierre Bénichou évoquaient de grands auteurs classiques. Un choc des cultures qui s'est réglé par médias interposés. Les premiers évoquaient le mépris et le manque de pédagogie de Pierre Bénichou. Celui-ci pointait du doigt le manque de culture de ses élèves. Des mots furent échangés et le divorce fut rapidement prononcé.

Pierre Bénichou a écrit des ouvrages sur Coluche ou de recueil de ses nécrologies publiées dans le Nouvel Observateur, d'Aragon à Ventura en passant par Dolto et Signoret, Marais, Trenet, Cocteau ou Ferré. Il a été élevé au rang de Commandeur de la Légion d'honneur en 2016. 

Mercredi 1er avril, de 15h30 à 18h00, Laurent Ruquier et son équipe rendront hommage à Pierre Bénichou dans une émission spéciale et diffuseront ses meilleurs moments dans les Grosses Têtes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Spectacle Médias Pierre Benichou
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants