3 min de lecture Médias

Jeremstar "aime parler et surtout faire parler de lui", lance Isabelle Morini-Bosc

ÉDITO - La journaliste s'intéresse au chroniqueur people des " Terriens du dimanche !", qui mène un combat "transgressif et courageux.

Jeremstar est chroniqueur dans l'émission "Les Terriens du dimanche" de Thierry Ardisson.
Jeremstar est chroniqueur dans l'émission "Les Terriens du dimanche" de Thierry Ardisson. Crédit : JOEL SAGET / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Allez, conjugue avec moi au présent de l'indicatif : "J'existe parce que je me montre" ; "Tu existes parce que tu te montres" ; "Il existe parce qu'il se montre" ; etc. Via les selfies ou les bons comptes Facebook qui font les bons amis, etc. Tant pis dès lors pour ceux qui, jusque-là bien dans leur quotidien "sans tout ça", découvrent qu'ils n'existent pas. Puisqu'ils n'"en sont pas". 

De quoi ? De la confrérie des accros qui se racontent et se photographient devant tout et n'importe quoi : la tour Eiffel, leur chat Pilou, leur riz pilaf, leur copain, leur copine, leur tarte, leur tourte, leur Tourtel, et tutti quanti tutti frutti. C'est en fait les nouveaux albums de Martine, version 2.0. Est-ce que ça me gêne ? Non, bien que ce soit parfois gênant. 

Puisque notre ego n'a pas d'égal, osons revendiquer notre narcissisme. Des petits exemples valant mieux qu'un long discours, je vous en offre deux. Le premier ? La glorification dans les médias du "nude yoga", du yoga nu. Kezako ? Il s'agit des photos de yoga acrobatique (ou contorsionniste) qu'une jeune femme mannequin de 25 ans met actuellement sur son compte Instagram. Sa particularité : elle est nue comme un "ver", ou plutôt comme un "vers", celui ou ceux que l'on a envie d'écrire devant tant de beauté.

À lire aussi
Le réalisateur Cédric Klapisch à Paris le 24 février 2017. Cédric Klapisch
"L'Auberge espagnole" aura une suite sous la forme d'une série sur Amazon

Jusque-là rien à dire ni à redire en effet, mais est-ce bien utile qu'elle ajoute "le yoga m'a aidée à accepter mon corps tel qu'il est, et je veux que mes photos aident les femmes à lutter contre leurs complexes". C'est sûr que la vision d'une silhouette 90-60-90 a vraiment de quoi "décomplexer une complexée" qui n'a aucun de ces trois chiffres, même dans le désordre !

Nos capitons d'un côté, cette capiteuse sans défauts de l'autre, tu parles que ça remonte le moral ! Si ça, ce n'est pas du propos convenu même pas convenable, qu'est-ce que c'est ?! 

Jeremstar, c'est 'la nouvelle liberté guidant le peuple en escarpins Louboutin'

Partager la citation

L'autre exemple ? On le doit à Jeremstar, le jeune lyonnais qui, on le répète, adore se faire mousser. Et parle comme on n'oserait plus s'exprimer aujourd'hui dans La Cage aux folles, de peur d'être taxé d'homophobie. Sa spécialité consiste à s'entretenir avec ses invités dans une baignoire, non de théâtre mais de salle de bain. Il tend donc le micro et le "coin-coin" en plastique à des bimbos de télé-réalité pourvues de gros flotteurs, et barbotant dans l'eau avec lui pour "coincer la bulle". Le garçon est payé cher (en liquide ?) pour se payer la tête de garçons et de filles "voulant faire profession célèbres" ("J'existe puisque je passe à la télé").

S'il est aujourd'hui plus que jamais dans le bain, c'est parce que Thierry Ardisson l'a intégré dans la bande des Terriens du dimanche !, sa passionnante hebdo dominicale diffusée à 19 heures sur C8. Le garçon y a d'ailleurs sa place. Je lui aurais simplement volontiers "passé un savon" quand il a réalisé une enquête sur cette nouvelle dinguerie américaine qui consiste pour un individu célibataire à se marier avec lui-même.

Trois timbrés passent des centaines de dollars dans l'organisation d'une vraie cérémonie de mariage, et cela suffit pour que notre neo-zazou s'en empare, annonce un nouveau phénomène de société "genre raz-de-marée", un mouvement "giflant la bien-pensance et les réacs de tous poils" (!). Bigre ! Rien que ça ! Autrement dit, soit on "suit, précisément, le mouvement", soit on est déjà suspect d'une vision "rétrécie" du monde de 2017. Et le voilà donc qui se marie le lendemain après s'être demandé sa propre main et se l'être accordée ! 

On a eu chaud : et s'il s'était refusé à lui-même ? Il a donc mis les voiles... Pardon, pris le voile pour convoler en robe blanche, forcément. Était-ce choquant ? Même pas. Tout au plus aussi con que cette idée qu'avait eue un inventeur de promener une laisse sans chien ! Ma critique porte donc simplement sur ce besoin qu'il a de prétendre mener un combat "transgressif et courageux"Jeremstar, c'est "la nouvelle liberté guidant le peuple en escarpins Louboutin". Ce ne serait pas plus simple d'avouer qu'il aime parler et surtout faire parler de lui. Et que, s'il le pouvait, il se reproduirait avec lui-même comme les amibes ! D'ailleurs, à y bien réfléchir, et si c'était ça, sa prochaine étape de rebelle ? Nous, ce qu'on en dit !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Isabelle Morini-Bosc Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790608608
Jeremstar "aime parler et surtout faire parler de lui", lance Isabelle Morini-Bosc
Jeremstar "aime parler et surtout faire parler de lui", lance Isabelle Morini-Bosc
ÉDITO - La journaliste s'intéresse au chroniqueur people des " Terriens du dimanche !", qui mène un combat "transgressif et courageux.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/jeremstar-aime-parler-et-surtout-faire-parler-de-lui-lance-isabelle-morini-bosc-7790608608
2017-10-20 21:05:30
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RePWiVbvcIPqx1UgR-Xaeg/330v220-2/online/image/2017/1020/7790608840_jeremstar-est-chroniqueur-dans-l-emission-les-terriens-du-dimanche-de-thierry-ardisson.jpg