2 min de lecture Télévision

Isabelle Morini-Bosc : "Et si Cetelem remplaçait Polnareff par un artiste moins... irremplaçable !"

ÉDITO - Le chanteur Michel Polnareff a assigné la marque Cetelem en justice pour avoir utilisé son image dans leurs publicités. Un acte étonnant de la part d'une légende de la provocation.

Didier est le personnage qui joue le "sosie raté" de Polnareff dans les publicités.
Didier est le personnage qui joue le "sosie raté" de Polnareff dans les publicités. Crédit : Cetelem / capture d'écran
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Est-ce que l'on prend les téléspectateurs pour des imbéciles incapables de faire la différence entre réalité et fiction ? Oui. Est-ce qu'on a tort ? J'espère que oui. Même si on a vu des minettes désespérées à l'idée que Rayane Bensetti soit homo parce qu'il incarnait un "gay" dans Clem

Mais cette fois le mouvement touche le monde des annonceurs télé, qui pour une fois ne réclamait pas une telle pub ! Oui, la société Cetelem ne s'attendait pas à ce que Michel Polnareff se sente offensé et offusqué par Didier, le personnage présenté comme son double dans le célèbre spot télévisé, aux côtés d'autres sosies aussi crédibles que moi en sumo (fausse Marilyn gonflée aux hormones, bonhomme Cetelem très vert et pourtant pas très vaillant)

Déception de plusieurs fans

Le chanteur, qui ignorait tout de son "clone-triste" à Los Angeles, souffre de le voir sur "petit-écran" depuis qu'il est redevenu européen, et ne peut subséquemment plus le souffrir ! Une souffrance estimée à un million d'euros, somme qu'il réclame. Soit. Mais peut-il comprendre la déception de plusieurs fans, dont je suis? 

C'est en effet gênant quand un provocateur-né se dit provoqué. Or ce n'est pas lui qui apparaît ridicule et ridiculisé dans ce spot mais Didier, celui qui voudrait être lui et l'est juste assez pour espérer devenir son "sosie officiel". Sans que le nom de Polnareff ne soit jamais cité. Ce n'est pas un blasphème, c'est un hommage

Un franc symbolique pour "réparations"

À lire aussi
Salto est la prochaine plateforme de streaming de TF1, M6 et France Télévisions, Télévision
Salto : prix, programmes, inédits... 4 questions pour tout comprendre

Hommage pour l'artiste qui a quitté a France depuis plusieurs décennies et qui reste, si on ose dire, une mesure-étalon. S'il ne représentait plus rien, il n' y aurait pas de Didier et pas de scénette. C'est l'utilisation commerciale qui le gêne? Et quand un imitateur de chanteurs fait des spectacles, c'est du bénévolat ? Si cela avait été offensant pour lui, nous en aurions été offensés. Et s'il continue à l'être, qu'on lui donne raison juridiquement, avec un franc symbolique de "réparations", et que Cetelem le remplace par un "artiste" moins...irremplaçable 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Michel Polnareff Publicité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants