1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "'Mariés au premier regard' montre des jeunes sensés et sensibles"
3 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "'Mariés au premier regard' montre des jeunes sensés et sensibles"

ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur la crise qui agite Canal+ avec i-Télé, et le sort réservé aux émissions de France 2 et M6.

Les experts de "Mariés au premier regard"
Les experts de "Mariés au premier regard"
Crédit : M6
Isabelle Morini-Bosc

C'est peu de dire que l'actualité médias-télé est dense cette semaine. À commencer, bien sûr, par l'actualité "canalienne", que certains traiteraient presque, si la situation n'était pas si tendue, sur le rythme trépidant de "Tous les canaliens, toutes les canaliennes", façon Michel Fugain. Mais l'heure n'est pas franchement au ton et au son allègres. Les ministres du Travail et de la Culture recevaient en fin de matinée la direction de Canal+ pour parler des choses qui fâchent et qui clashent côté i-Télé, et cela semble en effet urgent.

Sachant qu'il y a 120.000 euros de pertes de recettes publicitaires par jour, et que l'on en est au 29ème jour de grève, on vous laisse calculer l'étendue du "souci". On admet évidemment en "haut lieu ministériel" que 25 millions d'euros d'"évaporation" par an depuis des années, cela n'a rien d'enthousiasmant pour Vivendi qui possède le groupe Canal+ et donc cette "chaîne d'infos" déficitaire, mais les ministres soulignent logiquement la détresse de personnels qui voudraient exercer leurs missions, leurs émissions, dans des "conditions claires", notamment "côté éthique". Il est dit qu'une solution "est en train de se profiler", on le souhaite. 

Les talk-shows de France 2 dans l'incertitude

Une crise en cachant une autre, il est également question aujourd'hui du mouvement de grève de 24 heures à France Télévisions, mais soyons francs : si ce 14 novembre est souvent cité à France 2, c'est moins à cause des conflits internes que des 3 "pointures maison" dont on fête simultanément les anniversaires, 3 hommes qui "présentent" bien, on veut parler de Patrick Sébastien, Nagui et Stéphane Bern. Les trois sont "confirmés" à l'antenne, ce qui n'est pas précisément le cas de tous les animateurs du service public.

On devrait en effet savoir d'ici peu qui va, comme dans Koh-Lanta, partir après une "sentence irrévocable". Sont ainsi plus que menacées les quotidiennes d'Amanda Scott et de Thomas Touroude, deux "talk shows" souffrant d'un problème de programmation plus que de contenu. Et si, subséquemment, on parlait maintenant des programmes ? J'ai bien compris que nous vivons une époque perturbée (donc perturbante) où le "contenu" intéresse moins les médias que le "contenant".

"Mariés au premier regard", un show polémique ?

À lire aussi

Heureusement le public est là, qui s'obstine d'ailleurs à regarder ce qui l'intéresse, et non ce que nous jugeons intéressant pour lui de voir ! Il nous sollicite seulement quand il doute ou lorsque le choix est trop "large" pour qu'il ait une vue d'ensemble de l'offre du soir ! Et c'est bien ainsi. 

A-t-il donc remarqué les nouveautés du moment, du jour? Par exemple la 2ème émission de Mariés au premier regardce documentaire ultra-polémique montrant sur M6 comment trouver scientifiquement son âme-sœur et se marier avec lui ou elle au moment de la rencontre. Allez-vous mettre le voile ? Les voiles ? Faut voir. On peut aussi trouver ça moyen sur le papier et malin sur l'écran, avec des jeunes sensés et sensibles.

Autre possibilité ? La Main du mal, un polar en 2 parties glaçant et glacial dans lequel 2 avocats vont devoir successivement affronter un meurtrier (Joey Starr) qui leur laisse des cadavres mais aucun temps mort. On est rapidement "hypnotisé" par un scénario qui, comme les héros, est constamment... intrigant ! Par ces temps qui courent-de-travers, oublier son quotidien pour adopter durant 90 minutes celui d'individus qui ont, comme on dit, "bien-du-souci", cela se prend. Parce que cela surprend.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/