3 min de lecture Médias

Isabelle Morini-Bosc : "J'aime mon pays, mais je n'aime pas le foot"

ÉDITO - Si tout le monde n'aime pas le foot, il est difficile de ne pas céder à la ferveur populaire, avant et après les matches. Et le dispositif proposé par M6 pour l'Euro 2016 est particulièrement alléchant.

L'équipe de France face à l'Allemagne le 13 novembre 2015
L'équipe de France face à l'Allemagne le 13 novembre 2015 Crédit : Anthony BIBARD / FEP / Panoramic
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Pourquoi va-t-on me tirer la langue ? Pourquoi devrais-je quitter la France? Oui, pourquoi, à partir du 10 juin, vais-je devenir une "mauvaise Française", moi qui ai l'amour du drapeau, de mon pays, de son histoire, de son incroyable diversité culturelle, climatique, architecturale, végétale et animale, sur une toute petite surface. C'est un concentré de ce que le monde a de plus beau, mon pays, et je l'aime au point d'espérer qu'on saura le préserver de toutes les convoitises. C'est dire si je vais peu apprécier d'être montrée du doigt.

Et pourquoi va-t-on le faire ? Parce que je n'aime pas le foot. Que je ne l'aimerai pas plus le 10 juin que le 10 janvier. Or si j'en crois la "campagne" de TF1, non seulement "nous allons tous vibrer" pour l'Euro de foot du 10 juin au 10 juillet, mais "nous devrons tous vibrer". Sinon quoi ? Elle ne s'en remettrait pas, la France, si elle devait se passer de ma voix ? En tout cas dans les stades. La France retient peut-être son souffle, mais moi je ne retiens rien, même pas l'attention !

13,2 millions de mordus de foot au rendez-vous pour France-Italie en 2008

Cela ne m'empêche pas, allez, de "bien vouloir" me réjouir avec les autres. En suivant même l'actualité, grâce à mes camarades des sports de RTL, que j'écoute régulièrement et religieusement. Je sais ainsi qu'un beau garçon (de face comme de fesses), Antoine Griezmann, portera sur le terrain mon chiffre fétiche, le 7 (pas sûr que ça suffise à lui porter chance). Or donc et vu l'électricité qu'il y aura dans l'air, je me tiendrai forcément au courant ! Promis !

J'ai commencé à le prouver en allant hier à la conférence de presse de M6 annonçant le dispositif de la chaîne, soit 11 matches pour 25 millions d'euros, finale incluse. On comprend l'enthousiasme ambiant quand on sait que la meilleure audience maison est due au foot. Ils étaient 13,2 millions de fanas devant France-Italie en juin 2008 ! Cette présentation donnait d'ailleurs objectivement envie d'être "fidèles au poste" même si, entre la séquence avant le match et l'émission après le match, j'irai évidemment me faire voir ailleurs.

David Ginola, prise de guerre du groupe M6

À lire aussi
Laurent Fontaine et Pascal Bataille dans les locaux de RTL en 2020 Télévision
Bataille et Fontaine : brouillés pendant 2 ans, ils envisagent un retour à la télé

Je reviendrai notamment pour Stéphane et Bilel, deux jeunes imitateurs encore amateurs qui détourneront évidemment les propos de Didier Deschamps et des autres. ils étaient hier prometteurs et le patron du groupe Nicolas de Tavernost riait subséquemment beaucoup. Il a lui-même été particulièrement drôle quand, taquinant Jérome Fouqueray, patron de la filiale W9, il lui a répété 2 ou 3 fois : "M6 veut garder le foot pour elle, elle a préféré vous passer Superkids". M6 a en effet déprogrammé en avril (faute d'audience) ce télé-crochet-juvénile, refilant... pardon...réservant la suite à W9 - c'est ce soir, tiens !

Le groupe avait par ailleurs de quoi être de bonne humeur avec sa prise de guerre, le statuesque David Ginola, œil bleu de husky, tempes argentées de husky, dents blanches glacier d'avant la fonte. Ce type, il lui manque seulement le harnais et le traîneau pour avoir tout du chef de meute façon mâle dominant ! Rien que pour lui, elles sont nombreuses à rabâcher dès aujourd'hui le slogan : "Pour être derrière les Bleus... il faudra être devant M6". Il est définitivement loin, le temps où, privée de foot, la 6 se devait d'affirmer, "0% foot, 100% M6". Depuis, elle a sacrément saisi la balle au bond !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Isabelle Morini-Bosc Télévision
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants