4 min de lecture Antoine de Caunes

Isabelle Morini-Bosc : "Antoine de Caunes est le grand gagnant de l'année sur Canal+"

ÉDITO - La journaliste de RTL revient sur les dernières annonces de la chaîne cryptée. Elle en avait vu venir une grande partie.

Antoine de Caunes présentait le "Grand Journal" de "Canal +" depuis 2013
Antoine de Caunes présentait le "Grand Journal" de "Canal +" depuis 2013 Crédit : Kenzo Tribouillard - AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

C'est tout de même amusant la vie des médias. Quoique, à y bien réfléchir, amusant ne soit pas exactement le bon adjectif. Intéressant ou instructif serait plus approprié comme terme. La vie des médias, ça devrait en fait s'observer comme le spéléologue Norbert Casteret étudiait naguère la vie des pipistrelles, ces chauve-souris de nos régions. Ou encore comme l’entomologiste Rémy Chauvin, qui observait lui les fourmis.

Sans a priori, avec attention, voire avec passion, sinon avec bienveillance. Or les a priori et les arrière-pensées sont aussi omniprésents dans le traitement de l'actualité médias que les bactéries sont présentes dans le camembert au lait cru. C'est quand même ce qui gouverne les médias. Or elle ne s'arrête jamais, cette fameuse actualité-médias, dont les observateurs parlent avec une gourmandise d'amateurs de fraises Haribo, et même d'autant moins que vu la vigilance des réseaux sociaux, l'existence de certaines émissions ne se justifie que comme "machines à nourrir le buzz" (façon Les Anges). Cette actu-là s'ajoute à l'autre, la plus sérieuse, celle qui comprend des enjeux.

Le "Grand Journal" présenté par Victor Robert, nous avions vu juste

Après la présentation hier matin au siège de Vivendi de la pré-grille du nouveau Canal+, nous aurons ainsi demain à France Télévisions, celle des chaînes de service public. Comme on dit dans nos campagnes, la mouche aura demain changé d'âne et donc, nous, de centres d'intérêt, alors autant en finir momentanément aujourd'hui avec l'actualité "canalienne", à chanter sur l'air de Fugain "tous les canaliens, toutes les canaliennes". Déjà, bien que ce ne soit pas le genre de la maison de se gargariser, on peut rappeler que nous n'étions pas tombés à côté en annonçant dès jeudi dernier dans le 18 heures de Marc-Olivier Fogiel, le retour des Guignols et du Petit Journal dans un Grand Journal confié à Victor Robert et désormais mi-clair-mi-crypté. Sans que soient encore définies les "lignes des parties", pour parler comme les politiques.

À lire aussi
Victor Robert est le nouveau présentateur du "Grand Journal" Télévision
"Le Grand Journal" : ce qu'il faut attendre de la dernière émission

Nous avions également prévu le maintien des pipelettes Catherine et Liliane (Bruno Sanchez et Alex lutz) dans le groupe, sans rythme quotidien toutefois. Nous n'avions pas "vu venir" en revanche l'arrêt de l'historique Zapping, pas plus que celui de Spécial Investigation, considéré comme "dilué" dans la masse des magazines d'investigation existant sur l'ensemble des chaînes. Le pari est osé, risqué, impopulaire médiatiquement, donc intéressant à suivre, comme tout pari tenté après mûre gamberge.

Ce qui nous agitait tous l'année dernière, c'était le passage des "Guignols" en crypté

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Mais plutôt que d'en rajouter sur l'information traitée jusqu'à essorage, j'aimerais en revenir à mon propos initial pour m'étonner de la faculté d'oubli tous azimut (en arrosage de jardin) de notre milieu. Car enfin, qu'est-ce qui nous agitait tous il y a un an à cette même date? Le passage des Guignols en crypté, évidemment. Mais au-delà, mais encore. Le remplacement d'Antoine de Caunes au Grand Journal par Maïtena Biraben, à qui les médias ont donné le sale rôle dès ce moment-là. Par principe. 

Mais qui a pensé à souligner que ce qui était considéré comme une punition de la direction a été la bénédiction et la chance du plus sémillant quinqua du PAF. On ignore s'il a pratiqué la politique du quand on n'a pas ce qu'on aime il faut aimer ce qu'on a mais une chose est sûre : il est le grand gagnant de l'année. À Thierry Ardisson le clair, à Antoine le crypté, mais on a le droit d'apprécier qu'Antoine se soit abstenu de tout commentaire désobligeant. Sans aller jusqu'à dire qu'il était aux abris, on peut dire qu'il était moins exposé et que, sans les miradors médiatiques, il a pu redevenir un présentateur fringant, racé, subtil, qui a fait une émission lui ressemblant, rendant concrètes les notions philosophiques aussi abstraites que l'ennui ou le mensonge.

Antoines de Caunes a son avenir devant lui

C'était riche humainement et journalistiquement, et ceux qui l'ont plaint il y a un an pourraient aujourd'hui signaler à quel point ils sont soulagés. Et heureux de constater que son avenir est plus que jamais devant lui, avec une émission peut-être diffusée à un horaire plus exposé, peut-être en crypté (donc peut-être pas), où il va traiter avec la même équipe tout ce qui est nouveau, les idées comme les objets. Alors comme il était autrefois d'usage à cette époque, nous lui décernons de bons points, d'audience aussi, d'audience surtout, en répétant haut et fort ce qu’auraient dû dire ceux qui, il y a un an, se sont apitoyés sur son sort : une émission, De Caunes, trois raisons de lui être fidèle l'an prochain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Antoine de Caunes Médias Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783888675
Isabelle Morini-Bosc : "Antoine de Caunes est le grand gagnant de l'année sur Canal+"
Isabelle Morini-Bosc : "Antoine de Caunes est le grand gagnant de l'année sur Canal+"
ÉDITO - La journaliste de RTL revient sur les dernières annonces de la chaîne cryptée. Elle en avait vu venir une grande partie.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-antoine-de-caunes-est-le-grand-gagnant-de-l-annee-sur-canal-7783888675
2016-06-28 18:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LtHi3fMtXKWSmC1O6B-Bdg/330v220-2/online/image/2015/1106/7780395552_antoine-de-caunes-presentait-le-grand-journal-de-canal-depuis-2013.jpg