1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Britney Spears était sur écoute pendant sa tutelle, dénonce un ancien employé
2 min de lecture

Britney Spears était sur écoute pendant sa tutelle, dénonce un ancien employé

D'après un ancien employé de Britney Spears, la chanteuse américaine aurait été placée sur écoute pendant sa tutelle. Sa chambre était équipée d'un appareil pour enregistrer toutes ses conversations, selon lui.

 Photo de la chanteuse américaine Britney Spears prise au TCL Chinese Theatre à Hollywood, en Californie, le 22 juillet 2019. (Illustration)
Photo de la chanteuse américaine Britney Spears prise au TCL Chinese Theatre à Hollywood, en Californie, le 22 juillet 2019. (Illustration)
Crédit : VALERIE MACON / AFP
Florise Vaubien

Dans le nouveau documentaire du New York Times, intitulé Controlling Britney Spears, un ancien employé de la chanteuse américaine a révélé que cette dernière avait été placée sur écoute par son père, Jamie Spears, pendant sa tutelle. Le téléphone de la star avait même un micro qui enregistrait toutes ses conversations personnelles détaille-t-on dans les colonnes du Midi Libre

D'après Alex Vlasov, un ancien membre de la société Black Box Security, spécialisée dans la protection des communications, les emails et les messages écrits par Britney Spears ont été enregistrés "via un système de surveillance" mis en place par son père. Dans ce reportage diffusé vendredi 24 septembre, on apprend également que tous ses faits et gestes étaient "documentés" par une équipe de sécurité. 

"Même dans son lieu sacré, à savoir chez elle, chaque demande était observée et enregistrée", a expliqué cet ex-employé, assurant que Britney Spears "ne pouvait pas recevoir quelqu’un dans l’intimité de sa maison sans que ces trois personnes ne le sachent (Edan Yemini, Robin Greenhill et son père)". 

"Une honteuse violation du droit à la vie privée"

Dans une interview donnée à Variety, les deux réalisatrices du documentaire ont affirmé avoir pu prendre connaissance et consulter "de nombreux documents qui corroborent ces accusations". Comme le rappelle le HuffPost et le New York Times, Si Britney Spears n’a pas donné son consentement pour cette surveillance particulièrement intrusive, ces faits pourraient représenter une violation de la loi

À lire aussi

Mais pour l'avocat du père de la star, "toutes ses actions étaient bien dans le cadre de l’autorité qui lui a été conférée par le tribunal". Elles auraient été réalisées "avec le consentement de Britney, de son avocat commis d’office et/ou de la cour", plaide la défense de Jamie Spears. L'avocat du directeur de la société Black Box Security a lui affirmé que sa société "a toujours agi dans les règles professionnelles, éthiques, et légales".

Une nouvelle audience le 29 septembre

Pour l'heure, l'avocat de la chanteuse, Mathew S. Rosengart, a réagi en rappelant que "toute interception ou surveillance illégale des communications de Britney (...) représenteraient une honteuse violation de son droit à la vie privée et un exemple frappant de la privation de ses libertés". 

Jamie Spears a finalement décidé d'abandonner son rôle de tuteur début septembre, après de multiples rebondissements dans ce dossier ultra-médiatisé. Britney Spears a pu, pour la première fois, choisir son avocat. Une nouvelle audience aura lieu le 29 septembre prochain. Elle devra examiner la demande de son père de lever sa tutelle. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/