1 min de lecture La Réunion

Brigitte Bardot qualifie les Réunionnais de "population dégénérée"

Dans une lettre ouverte adressée au préfet, la militante de la cause animale évoque "une île démoniaque", où "les autochtones ont gardé leurs gênes de sauvages".

Brigitte Bardot en 2007
Brigitte Bardot en 2007 Crédit : AFP/Valéry Hache
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

C'est une lettre ouverte qui suscite la polémique. Brigitte Bardot a écrit au préfet de l'île de la Réunion, accusant les habitants de maltraitance envers les animaux. La militante de la cause animale n'a pas hésité à parler de "barbarie" mais a surtout violemment insulté les Réunionnais. 

"Les autochtones ont gardé leurs gênes (sic) de sauvages", écrit-elle dans cette lettre datée du 18 mars et rendue publique le jour suivant. Dans ce courrier très virulent, Brigitte Bardot, 84 ans, évoque pêle-mêle "des réminiscences de cannibalisme des siècles passés", "une population dégénérée encore imprégnée des coutumes ancestrales, des traditions barbares qui sont leurs souches".

L'ancienne actrice, déjà condamnée à cinq reprises pour incitation à la haine raciale notamment pour des propos tenus contre les musulmans, parle encore d'une "île démoniaque" et pointe du doigt le sort soit disant réservé aux chiens et aux chats, ainsi que les "fêtes indiennes Tamoul avec décapitations de chèvres et boucs en offrande à leurs Dieux et dont les abats jetés à la mer attirent les requins". 

Les Réunionnais choqués

À lire aussi
Brigitte Bardot dans la cour de l'Élysée en septembre 2017 Brigitte Bardot
Les Réunionnais "dégénérés" : Brigitte Bardot s'excuse à demi-mot

Du côté de l'île de la Réunion, ses propos choquent. Plusieurs habitants et politiques se sont indignés sur Twitter. "Mme Brigitte Bardot, la maltraitance animale est inadmissible, l’outrance et l’injure tout autant ! Qui d’entre les Réunionnais et vous est le plus 'sauvage'?", l'a par exemple interpellée la sénatrice réunionnaise Nassimah Dindar

Si ce courrier est authentique, le préfet déposera dès demain une plainte à laquelle je m'associerai

Annick Girardin, ministre des Outre-mer
Partager la citation

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a également réagi. "Si ce courrier est authentique, il appelle une réponse claire : le préfet de La Réunion déposera dès demain une plainte à laquelle je m'associerai. Le racisme ordinaire n'a pas sa place dans le débat d'idées", a-t-elle affirmé sur son compte Twitter

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La Réunion Animaux Brigitte Bardot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797245709
Brigitte Bardot qualifie les Réunionnais de "population dégénérée"
Brigitte Bardot qualifie les Réunionnais de "population dégénérée"
Dans une lettre ouverte adressée au préfet, la militante de la cause animale évoque "une île démoniaque", où "les autochtones ont gardé leurs gênes de sauvages".
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/brigitte-bardot-qualifie-les-reunionnais-de-population-degeneree-7797245709
2019-03-19 18:01:12
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0VWRezAs7WFNHLb0FGrMiA/330v220-2/online/image/2017/0517/7788578806_brigitte-bardot-aura-droit-a-sa-statue-nue-a-saint-tropez.jpg