1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Selfie du singe : pas de droits d'auteur pour Naruto, le macaque indonésien
1 min de lecture

Selfie du singe : pas de droits d'auteur pour Naruto, le macaque indonésien

Ce singe indonésien a été le premier animal à réaliser son propre selfie. Devenue virale, l'affaire avait été portée devant la justice américaine.

En 2016, le macaque noir Naruto s'était emparé d'un appareil photo pour réaliser son selfie
En 2016, le macaque noir Naruto s'était emparé d'un appareil photo pour réaliser son selfie
Crédit : CATERS/SIPA
Pas de droits d'auteur pour le macaque Naruto
00:02:30
Jean-Alphonse Richard & La rédaction numérique de RTL

Nous partons en Californie, où un tribunal vient de répondre à une question inattendue. Un animal, même célèbre, et dont les photos font le tour du monde, peut-il prétendre à des droits d'auteur ?

Dans un jugement rendu lundi 23 avril, la Cour d'appel de Los Angeles a jugé que ce n'était le cas. La décision concerne le macaque Naruto. Si vous êtes un adepte des réseaux sociaux, vous connaissez ce singe de l'archipel des Célèbes en Indonésie.

En 2011, il avait réalisé son autoportrait, un selfie, après s'être emparé de l'appareil du photographe britannique, David Slater.

Le singe Naruto est-il un auteur ?

Son incroyable visage souriant avait alors fait le tour du monde, repris sur tous les sites internet et émissions télé. Ce raz-de-marée médiatique avait provoqué la colère de la puissante organisation P.E.T.A, qui défend les droits des animaux. L'association avait saisi le tribunal, estimant que "le macaque a pris lui même la photo, il en détient donc les droits d'auteur comme n'importe quel être humain".

À écouter aussi

Cependant, le macaque ne touchera rien pour son selfie. Pour la justice californienne, un singe, photographe ou pas, ne peut pas intenter un procès, même représenté par une association. Il reste un animal sauvage sans adresse précise, si ce n'est la jungle indonésienne.

Les amis des bêtes n'ont pas tout perdu puisque le photographe leur avait cédé une partie des droits d'exploitation de la fameuse photo. Mais c'est ainsi: les animaux n'ont pas, encore, le droit de revendiquer leur propre image. Dans le cas contraire, imaginez ce qu'auraient pu empocher Rintintin, Skippy le Kangourou ou Flipper le Dauphin...

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.