1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Le Metropolitan Museum of Art de New York accusé de montrer un Jésus trop "aryen"
1 min de lecture

Le Metropolitan Museum of Art de New York accusé de montrer un Jésus trop "aryen"

Un Américain de 33 ans poursuit le musée en justice et dénonce des tableaux présentant Jésus avec des cheveux blonds et la peau claire.

Le Metropolitan Museum of Art de New York accusé de montrer un Jésus trop "aryen" (ici "La Sainte famille et les Anges", de Sebastiano Ricci)
Le Metropolitan Museum of Art de New York accusé de montrer un Jésus trop "aryen" (ici "La Sainte famille et les Anges", de Sebastiano Ricci)
Crédit : MET
Charlie Vandekerkhove
Charlie Vandekerkhove

Comme le raconte le New York Post, un Américain de 33 ans a décidé de poursuivre en justice le célèbre Metropolitan Museum of Art de New York, qu'il accuse de racisme. Selon la plainte du jeune homme, décrite en détail par le site américain, il est reproché à l'établissement de commettre un sacrilège en présentant des tableaux où Jésus, adulte ou enfant, est blond, aux yeux bleus et à la peau claire. Le plaignant, décrit comme brun et à la peau mate, se serait senti exclu par ces tableaux du musée, qu'il accuse de promouvoir une figure trop "aryenne" du Christ. Quatre tableaux en particulier sont visés : La Sainte famille et les anges, de Sebastiano Ricci,La Résurrection du Perugino, Le miracle des pains et des poissons, du Tintoret, et La Crucifixion de Francesco Granacci.

"Les artistes ont complètement transformé sa race pour le rendre plus agréable à l'œil des personnes blanches", dénonce le plaignant, cité par le New York Post. Il base notamment ses accusations en s'appuyant sur le Civil Rights Act de 1964, qui interdit les discriminations en raison de la race ou de la couleur de peau. En réponse à cette plainte, le MET a rappelé que ces tableaux étaient "importants, historiquement et artistiquement." "Quand ils ont été peints, a expliqué une porte-parole du musée, il était typique pour les artistes de dépeindre des sujets ayant la même identité que le public local".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/