1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. États-Unis : des malfaiteurs demandent un moment d'intimité avant de se faire arrêter
1 min de lecture

États-Unis : des malfaiteurs demandent un moment d'intimité avant de se faire arrêter

Un couple de fugitifs retrouvé par la police de Floride, aux États-Unis, a demandé à faire l'amour une dernière fois avant d'être arrêté.

Une voiture de police américaine à Miami en Floride (illustration)
Une voiture de police américaine à Miami en Floride (illustration)
Crédit : JOE SKIPPER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Agata Madenska

Ryan Patrick Bautista, 34 ans, fuyait la police depuis un braquage à main armée qu'il avait commis. Il vivait dans un mobil-home à Jacksonville en Floride avec sa compagne Leanne Hunn. Les deux amants continuaient visiblement à mener une vie plus ou moins normale malgré la nécessité de se cacher. C'est peut-être à cause de leur négligence qu'ils ont fini par être retrouvés comme le dévoile Florida Times-Union, repéré par par Metronews. Et lors de son arrestation, le couple a fait une demande qui a étonné les policiers.

Les deux fugitifs avaient invité deux amies dans leur mobil-home pour fêter l'anniversaire de l'une d'elles. Alors qu'ils passaient une bonne soirée, celle-ci a été interrompue par l'arrivée d'une unité d'élite de la police américaine, le S.W.A.T. Les deux amoureux ont tenté de faire croire qu'ils étaient seuls mais au bout de trois-quart d'heure, ils ont laissé leurs invitées repartir. Au lieu de se rendre immédiatement, ils ont tenté de gagner du temps en formulant une demande pour le moins atypique. 

Leanne Hunn a promis aux officiers de police de se rendre si ces derniers la laissaient "une dernière fois" faire l'amour avec son amoureux. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les policiers ont attendu. Mais au bout de six heures, ils ont commencé à perdre patience face à ce moment d'intimité qui s'éternisait. Le S.W.A.T a fini par ouvrir la porte du mobile à coups de bélier. Les deux amants devront répondre d'une accusation de résistance non-violente à une interpellation et de séquestration en plus des charges qui pesaient déjà sur Ryan Patrick Bautista.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/