1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Westworld" : en quoi l'épisode 7 chamboule toute la première saison ?
4 min de lecture

"Westworld" : en quoi l'épisode 7 chamboule toute la première saison ?

SPOILERS - Le dernier épisode de la nouvelle série futuriste de HBO, diffusée en France chaque lundi sur OCS City, est passionnant. Il remet en question toute la première saison.

Bernard est un des principaux personnages de "Westworld"
Bernard est un des principaux personnages de "Westworld"
Crédit : HBO
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

C'est la nouvelle série qui agite toutes les lèvres en ce moment. Il y a un peu plus d'un mois, HBO lançait une nouvelle production censée avoir autant de succès que Game of Thrones. Les espérances étaient donc grandes pour les téléspectateurs. Malgré cela, les déceptions sont rares. Disponible chaque lundi en France sur OCS City, 24 heures après sa diffusion américaine, Westworld tient ses promesses et parvient à transporter le public dans un environnement addictif et de plus en plus mystérieux. 

Avec au casting Anthony Hopkins et à la production J.J Abrams, la qualité de la série peut difficilement être mise en doute, d'autant que les autres comédiens sont tout à fait à la hauteur. Pendant les six premiers épisodes, les codes et lignes se dessinent doucement pour qu'on comprenne plus ou moins les camps qui s'opposent, grossièrement les gentils et les méchants. Alors que l'on pense avoir cerné les personnages, tout est chamboulé avec l'épisode 7, diffusé dimanche 13 novembre aux États-Unis.

Attention, en continuant la lecture de cet article, vous risquez de vous faire spoiler très fort. 

Maeve devient redoutable

À la fin de l'épisode précédent, la gérante du bordel, Maeve, a réussi à faire du chantage aux deux techniciens qui la réparent. Elle jouit désormais d'une intelligence poussée au maximum. Maintenant qu'elle a compris qu'en mourant dans le parc elle revenait dans les entrailles techniques de l'entreprise, elle ne cesse de provoquer sa mort. Elle veut désormais explorer le monde réel, extérieur et parvient d'abord à convaincre l'un des deux de retrouver son amie robot qu'elle voit lobotomisée devant ses yeux. 

À lire aussi

Consciente désormais de sa non-humanité, avec son intelligence dépassant les capacités humaines, l'hôte en colère pourrait devenir un problème supplémentaire de grande ampleur pour le comité et la direction de l'entreprise Westworld. Mais ce n'est pas le retournement de situation le plus marquant de cet épisode 7. Si Maeve peut s'avérer dangereuse, d'autres personnages se révèlent plus sombres qu'ils n'en paraissaient. 

Oh Bernard !

C'est la plus grosse surprise de l'épisode 7. Après avoir passé près de six heures à découvrir le personnage attachant, inoffensif et loyal de Bernard, affecté par la perte de son jeune fils il y a de ça quelques années, tout s'écroule. C'est cette petite phrase qui déclenche la stupéfaction : "What door ?" ("Quelle porte ?" en français). Les robots sont conditionnés pour ne pas voir ce qu'ils ne doivent pas voir. Dans le parc, Bernard fait visiter à Theresa - chargée de la sécurité du parc - une cabane invisible aux yeux des hôtes. À l'intérieur, Theresa se demande à quoi peut mener la porte. "Quelle porte ?" demande alors Bernard. 

C'est à ce moment que le spectateur comprend. Si Bernard ne voit pas la porte, c'est qu'il a été programmé pour ne pas la voir et par conséquent, qu'il n'est pas humain. Une information confirmée quelques secondes après, quand Theresa pose les yeux sur le croquis du prototype Bernard, qu'elle lui montre et qu'il lui répond "Je ne vois rien qui m'est familier", soit la formule toute-faite qu'empruntent les robots quand ils posent les yeux sur ce qu'ils ne devraient pas voir. 

"It doesn't look like anything to me"
"It doesn't look like anything to me"
Crédit :

Puis quand le docteur Ford, co-créateur du parc, rejoint les deux personnages dans la salle, il évoque un "sacrifice sanglant" nécessaire pour la survie de Westworld et ordonne à Bernard de tuer Theresa. Dans cette salle, une autre élément va venir mettre le trouble. Le spectateur et les personnages découvrent des robots en construction, mais pas répertoriés par Delos, la compagnie qui a racheté Westworld. Des hôtes en pleine impression 3D et dont seul Ford connait l'existence. Mais à quoi vont-ils servir ? Si l'ont sait depuis cet épisode que Ford cache un plan pas très clair, cet élément vient alimenter les soupçons. 

Que manigance Ford ?

Ainsi, le robot en construction pourrait servir à remplacer le corps de Theresa par un hôte sans alerter sur sa disparition. De plus, cette Theresa répondrait à tous les ordres du docteur Ford et ne sera, ainsi, plus un obstacle à ses envies pour le parc. Le co-créateur de Westworld a-t-il l'intention d'aller encore plus loin afin de ne pas perdre son bébé ? 

Le comité ne cache pas son envie de l'évincer, tout en voulant récupérer le secret bien gardé du code. Il serait alors pratique pour Ford de réserver le même sort à ses détracteurs pour les remplacer par des robots sous son contrôle. Dans ce contexte, Elsie a disparu depuis un épisode. A-t-elle hérité de la même punition que Theresa, pour être allée trop loin dans son enquête ? Une enquête qui menait d'ailleurs à un autre problème du parc : les hôtes obéissent à une voix censée avoir disparu depuis des années, celle d'Arnold, le second co-créateur du parc.

Durant la scène du twist, Bernard est présent et conscient. Il comprend, au moins un instant, qu'il n'est pas humain. Un choc pour lui. Car à la différence des autres hôtes, lui avait conscience de l'existence de ces robots, persuadé de ne pas en faire partie. Le spectateur peut alors se demander si, comme d'autres hôtes dans le parc à l'image de Maeve, Bernard va se souvenir de son non-humanité. Si oui, sa loyauté en vers Ford pourra-t-elle résister ?

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/