2 min de lecture Cinéma

VIDÉO - BAFTA 2020 : Joaquin Phoenix dit sa "honte" face au manque de diversité

"J'ai honte d'avouer que je fais partie du problème". L'acteur récompensé pour son incarnation du Joker a utilisé ses remerciements pour lancer un puissant appel.

>
Joaquin Phoenix wins Leading Actor BAFTA 2020 🏆 - BBC Crédit Image : BBC |
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

"Je trouve qu'on envoie un message très clair aux gens de couleur ce soir. Qu'ils ne sont pas les bienvenus ce soir". C'est par cette phrase choc que l'acteur Joaquin Phoenix a transformé son discours de remerciement en un plaidoyer anti-raciste. L'acteur, récompensé pour son rôle dans le film Joker, s'est inclus dans la critique sociale qu'il exposait. 

"C'est un message que nous envoyons à celles et ceux qui contribuent à notre industrie, une industrie dont nous seuls retirons les bénéfices, a-t-il continué. Personne ne veut un traitement de faveur. Les gens veulent simplement être valorisés et loués pour leurs travaux. Je ne suis pas là pour faire la morale. J'ai honte d'avouer que je fais partie du problème. Je n'ai pas fait mon maximum pour garantir que les plateaux sur lesquels je tournais étaient inclusifs".

"Nous avons un immense travail à faire pour comprendre le racisme systémique. Je crois que c'est du devoir de ceux qui ont créé et perpétué ce système oppressif de le démanteler. C'est notre responsabilité. Merci", a-t-il conclu très sobrement. 

#BaftaSoWhite

Les Bafta ont montré leur souci de la crise climatique en renonçant aux sacs de petits cadeaux peu respectueux de l'environnement et en dépliant un tapis rouge en matériaux recyclés. Mais la sélection des nommés, réalisée pour la plupart des catégories par les quelque 6.500 membres des Bafta, a été vivement critiquée pour son manque de diversité.

À lire aussi
Le ténor franco-italien Roberto Alagna Divertissement
Roberto Alagna : "L'opéra n'a jamais été aussi populaire qu'aujourd'hui"

Peu avant la cérémonie, la présidente des Bafta Pippa Harris a elle-même déploré l'absence de nominations de femmes dans la catégorie meilleur réalisateur, alors qu'elles  "représentent l'avenir de l'industrie", jugeant par ailleurs "exaspérant" et "décevant" qu'aucun acteur noir n'ait été nommé au sein des principales catégories. Elle a promis un "examen de grande envergure", qui se "penchera sur tout ce qui concerne le processus d'attribution des prix", jugeant toutefois qu'il s'agissait d'un "problème à l'échelle de toute l'industrie" du cinéma, dont les récompenses ne sont que le dernier échelon.

Les critiques avaient commencé à fleurir début janvier sur les réseaux sociaux, en partie sous le hashtag #BaftaSoWhite ("Bafta tellement blancs"). Elles ont ensuite trouvé un porte-parole d'importance en la personne du réalisateur Steve McQueen. "Les talents noirs sont beaucoup trop négligés", a tempêté le réalisateur oscarisé de 12 Years A Slave dans le journal The Guardian. La branche britannique de la fondation Time's up, un mouvement né dans le sillage de #MeToo, a "rappelé les performances de Lupita Nyong'o, Jennifer Lopez, Cynthia Erivo, Jodie Turner-Smith et Marianne Jean-Baptiste", dénonçant une "invisibilité d'autant plus choquante compte tenu du choix" et de la "puissance" des films avec des acteurs noirs ou asiatiques cette année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Société Racisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants