1 min de lecture Laissez-vous tenter

Le film "Les Visiteurs 3" dévoilé à Deauville

REPLAY - Attendu pour avril prochain, le troisième volet des aventures des "Visiteurs", a été dévoilé à Deauville, pendant le congrès de La Fédération Nationale des Cinémas Français.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Les Visiteurs 3 à Deauville Crédit Image : Gaumont | Durée : | Date : La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq et Capucine Trollion

"Bourgeois, Saint-Denis, que trépasse si je faiblisse !" 17 ans après le premier volet de leur aventure, Les Visiteurs de Jean-Marie Poiré, reviennent au cinéma dans un troisième volet. Attendu le 6 avril prochain, le film est sous-titré La Terreur. Outre le duo Jean Reno/ Christian Clavier, on y retrouvera Marie-Anne Chazel. On y découvrira aussi Franck Dubosc et Karine Viard, entre autres. Des images inédites ont été montrées hier à Deauville lors de la 70e édition du congrès de la fédération nationale des Cinémas français.

Le film a reçu un accueil enthousiaste des exploitants de cinéma à Deauville. L'histoire pendant la Révolution Française  dévoile un un nouveau rapport de force entre Christian Clavier et Jean Reno. "Il y a un sujet avec ce film. La période de la Révolution, c'est le moment où la famille de Jacqouille prend le château à la famille de Godefroy, c'est le moment où les gueux prennent le pouvoir. Ce sont les nouvelles aventures des personnages que vous connaissez, mais ce n'est pas une suite d'une suite d'une suite", explique Christian Clavier.  "Il y a tout qui est nouveau dans Les Visiteurs 3, avec des  gens que vous connaissez. En plus, le film dit quelque chose, mais je ne vais pas tout dire", renchérit Jean Reno.

Les Visiteurs 3 plonge les spectateurs au cœur d'une énorme reconstitution de la Révolution. Jacqouille et Godefroy feront aussi une incursion pendant la Seconde Guerre mondiale. Au casting, le duo mythique, rejoint par Marie-Anne Chazel et de nouveaux acteurs comme Franck Dubosc, Alex Lutz et Karine Viard. L'actrice campe une aristocrate qui refuse de reconnaître la fin de son monde : "Je n'avais jamais tourné de film d'époque. J'y suis allée vraiment pour la qualité du scénario. Je joue une comtesse qui ne comprend toujours pas que c'est la fin des privilèges. C'est assez drôle", résume Karine Viard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous tenter Cinéma Jean Reno
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants