3 min de lecture Séries

"Le Bureau des légendes", la série ultraréaliste sur les secrets de la DGSE

Plongée réaliste dans l'univers des services secrets, la saison 2 du "Bureau des légendes" débarque sur Canal+ lundi soir à 20h50.

>
Le Bureau des Légendes - Teaser saison 2 CANAL+ [HD] Crédit Image : Xavier Lahache / Canal+ |
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Quatre mois après la fin de la première saison, Le Bureau des légendes revient à partir de lundi soir (20h50) sur Canal+ pour dix épisodes plus musclés et davantage ancrés dans l'actualité. Empruntant ça et là à Mad Men, Grey's Anatomy et Homeland, cette fiction télévisée française réalisée par Éric Rochant (Mafiosa, Möbiusplonge le téléspectateur dans les dessous du monde du renseignement au sein des locaux de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure), le temple de l'espionnage français, et plus particulièrement dans le bureau des légendes, le département qui fait et défait les fausses identités des "clandés". 

La mission de ces espions affectés aux quatre coins du monde est d'approcher des personnes susceptibles de devenir des sources d'information et se constituer un réseau d'informateurs dont les renseignements sont ensuite recoupés aux sources officielles et officieuses. Pour la mener à bien, ils opèrent sous une légende, une identité montée de toute pièce avec un faux nom et une fausse profession. Triés sur le volet, ces agents doubles sont soumis à une forte pression et doivent prendre d'immenses précautions pour ne pas faire tomber leur couverture, qu'ils doivent abandonner une fois rapatriés en France.

Une saison 2 plus actuelle

L'un des plus expérimentés d'entre eux, Guillaume Debailly (Mathieu Kassovitz), ne sait plus trop qui il est. Après six années passées en Syrie sous le nom de code de Malotru et l'identité de l'enseignant Paul Lefebvre, il a du mal à lâcher sa légende à son retour dans les bureaux de la DGSE. Amoureux de Nadia ElMansour (Zineb Triki), une chercheuse syrienne qui réapparaît à Paris au sein d'une délégation du régime syrien, il est est pris entre deux feux, entretient la confusion et joue de ses identités multiples à l'insu de ses collègues. Jusqu'à déraper et mettre en péril la sécurité nationale.

À lire aussi
Tyrion dans les décombres de Port-Réal séries
DIAPORAMA - "Game of Thrones", saison 8, épisode 6 : les photos inédites du final

La saison 1 s'achevait avec la promotion de Malotru directeur adjoint du bureau des légendes mais compromis par la CIA qui en a fait un agent double, afin de faire libérer sa belle, prisonnière de l'armée syrienne par sa faute. La seconde suit toujours les tribulations de ce antihéros antipathique et lui insuffle une dynamique nouvelle à la faveur des aventures en Iran de l'agent Phénomène, campé par Sara Giraudeau, qui doit approcher un ministre en charge du programme nucléaire de Téhéran, et de la tentative de neutralisation d'un jihadiste français qui nargue la France à coups de vidéos d'exécutions sanguinaires.

Très centrée sur l'agent Malotru et sa romance avec Nadia ElMansour, la saison 1 posait les bases du fonctionnement du bureau des légendes avec un réalisme salué par les vrais agents de la DGSE, séduits par le soin apporté aux détails et aux dialogues. La seconde laisse plus de place au terrain. Les allers-retours permanents entre la France et le Proche-Orient lui donnent un rythme plus soutenu et la question du terrorisme l'ancre dans l'actualité sans pour autant tomber dans un sensationnalisme à la Homeland

La saison 3 en cours d'écriture

Cette nouvelle saison creuse davantage la psychologie des personnages et laisse plus de place aux rôles secondaires, à l'instar du patron Henri Duflot (Jean-Pierre Darroussin), de plus en plus parano dans sa quête de la taupe ; de l'agent "Phénomène", dont la majorité des répliques sont en farsi ; du veilleur Raymond Sisteron (Jonathan Zackai), qui va devoir délaisser les bureaux silencieux du boulevard Mortier pour l'un des terrains les plus dangereux du monde et de la perspicace Marie-Jeanne Duthilleul (Florence Loiret Caille), de moins en moins dupe des manigances de Malotru. 

Très documentée, la série aborde, plus largement, les questions de la radicalisation et de la place de la France dans le jeu diplomatique. Elle y répond avec nuance et pudeur, sans tomber dans la caricature ou la sentence définitive et prouve qu'une production française exigeante (le téléspectateur doit être attentif aux détails pour suivre l'intrigue) peut, par un récit structuré et une vision contrastée, rivaliser avec les meilleures fictions internationales. Le Bureau des légendes est déjà vendue presque partout en Europe devrait bientôt l'être aux États-Unis. La saison 3 est en cours d'écriture.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Canal+ Mathieu Kassovitz
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783115910
"Le Bureau des légendes", la série ultraréaliste sur les secrets de la DGSE
"Le Bureau des légendes", la série ultraréaliste sur les secrets de la DGSE
Plongée réaliste dans l'univers des services secrets, la saison 2 du "Bureau des légendes" débarque sur Canal+ lundi soir à 20h50.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/le-bureau-des-legendes-saison-2-la-serie-ultrarealiste-sur-les-secrets-de-la-dgse-7783115910
2016-05-09 13:39:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/oGm77cRHvFrsSTfkX1sgNA/330v220-2/online/image/2016/0509/7783152779_le-bureau-des-legendes-saison-2-debute-lundi-9-mai.jpg