3 min de lecture Jean-Jacques Annaud

Jean-Jacques Annaud : "Quand j'entends des loups sur une colline, j'ai envie de le faire partager"

REPLAY - Le nouveau film de Jean-Jacques Annaud "Le Dernier Loup", tourné en Mongolie avec des animaux, sort mercredi prochain en salles.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Laissez-Vous Tenter du 19 février avec Jean-Jacques Annaud Durée : | Date : La page de l'émission
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Dans Le Dernier Loup, Jean-Jacques Annaud retrouve son cinéma ample, aux paysages sublimés, résultats d'un tournage épique de deux ans au pays des loups, en Mongolie. Le film se déroule en 1969, au moment où le "grand timonier" Mao a l'idée d'envoyer des intellectuels à la campagne pour y découvrir la vraie vie et les vraies valeurs. Chen Zen, un étudiant pékinois, et un de ses camarades, arrivent donc en Mongolie-intérieure, pour passer de longs mois au sein d'une tribu de bergers. Les deux garçons vont découvrir la vie à la rude face à des éléments et une nature souvent hostiles mais aussi rencontrer le véritable maître la steppe : le loup.

>
Le dernier loup - bande-annonce VOST

Chen Zen va sauver un louveteau et l'élever en cachette du peuple berger, déclenchant une série de catastrophes qui renvoie à une idée qui traverse tout le film : l'homme n'est rien face à la nature et surtout pas son maître. Jean-Jacques Annaud filme le tout avec son savoir-faire et les animaux sont ses vraies vedettes. Il y ajoute un élément très important : le rapport à la tradition, à la culture mongole.  Le réalisateur est fasciné par le peuple mongol. "Les Mongols ont calqué leur stratégie militaire sur celle des loups. Et 4 loups peuvent mettre en danger 2.000 moutons !"

Un film tourné avec de vrais loups

Durant ses deux années de tournage en Chine et surtout en Mongolie, Jean-Jacques Annaud a vécu des moments formidables. "Nous étions dans un village de 2.000 habitants, au milieu d'un désert vert, piqué de fleurs, avec des ciels extraordinaires. De temps en temps, il y a des énormes troupeaux de moutons, de chevaux, de bœufs. Il faut garder cette beauté pour notre bien-être, pour notre survie"

Pour Le Dernier Loup, le réalisateur a du tourner avec de véritables loups. Jean-Jacques Annaud a découvert un animal "très intelligent, donc très craintif. Un loup n'écoute que son roi, il y a une organisation très pyramidale." D'où la nécessité de prendre son temps pour approcher les animaux. "Il faut les élever au biberon, il a fallu les imprégner. Nous avons eu recours à un très grand dresseur qui est venu pendant 4 ans élever ces loups", explique Jean-Jacques Annaud.

L'adaptation d'un succès littéraire chinois

À lire aussi
Jean-Jacques Annaud et Stéphane Bern Stéphane Bern
A La Bonne Heure avec Jean-Jacques Annaud

Le dernier loup est l'adaptation d'un romanLe totem du loup signé par l'auteur chinois Jiang Rong, sorti en 2004 en Chine, et qui est devenu un phénomène d'édition là-bas. Ce qui a beaucoup séduit Jean-Jacques Annaud dans le roman, c'est "l'aventure, la découverte des plaines magnifiques de Mongolie". Après avoir ramené les spectateurs à la Préhistoire avec La guerre du feu, au Moyen-Age avec Le nom de la rose, en Indochine avec L'amant, en Russie avec Stalingrad, le réalisateur a fait du dépaysement une partie essentielle de son œuvre. Une passion qui lui "vient de l'enfance", lorsqu'il allait au cinéma pour s'évader. "Quand j'entends des loups sur la colline, j'ai envie de le faire partager", sourit le cinéaste.

Dans ce 13ème film, Jean-Jacques Annaud jette un regard assez critique sur les effets de la Révolution Culturelle des années Mao et le non-respect de l'environnement par les Chinois. Après avoir tourné en France mais aussi avec de grands studios hollywoodiens, l'auteur-réalisateur a collaboré avec des financiers chinois pour réunir les 38 millions de dollars nécessaires, ce qui ne l'a pas empêché d'aborder les questions environnementales. "Il faut en parler avec courtoisie. Ce sujet est universel."

Pour le réalisateur, les choses sont tout de même en train de changer. "Les Chinois ne peuvent plus faire autrement, il y a une vraie prise de conscience. Le livre Le Totem du Loup a fait partie de cette prise de conscience." Les spectateurs chinois ne s'y sont pas trompés : le film est un succès au box-office. Il sortira en France le 25 février 2015.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Jacques Annaud Loups Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants