4 min de lecture Séries

"Gossip Girl", la série qu'on a adoré détester

Le "teen drama" culte des années 2010 fête ses dix ans ce mardi 19 septembre. Une décennie à l'adorer et à la détester en même temps.

"Gossip Girl"
"Gossip Girl" Crédit : CW
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Vous savez que vous l'aimez. Gossip Girl arrivait sur les écrans américains il y a dix ans, jour pour jour. Adapté des romans de Cecily von Ziegesar, ce teen drama à la sauce des années années 2010 a été un succès dans le monde entier. Le rythme des dialogues, le dressing bien rempli des personnages et surtout les décors de rêve dans lesquels ils évoluent ont rapidement séduit adolescents et jeunes adultes en mal de paillettes.

Dix ans plus tard, Gossip Girl est vue comme un plaisir coupable plutôt qu'une série de référence. Les jeunes spectateurs des années 2010, devenus adultes, l'évoquent comme un lointain souvenir. Pour beaucoup, Gossip Girl a été une première expérience dans le monde des séries télévisées et leurs goûts se sont affinés depuis.

L'esthétique de la série avait de quoi séduire les plus récalcitrants mais ses intrigues bancales à partir de la troisième saison et ses protagonistes trop stéréotypés ont fini par lui coller à la peau.

Des jeunes beaux et méchants

Les personnages de Gossip Girl sont des plus antipathiques. Si leurs personnalités ont été un peu édulcorées dans la série par rapport aux livres, il n'en reste pas moins détestables. Blair, allias Queen B, est devenue la référence de la méchante dans les séries et a fait tous les coups bas possibles à sa meilleure amie Serena, qui le lui a bien rendu.

À lire aussi
Maeve dans la saison 3 de "Westworld" Télévision
"Westworld", saison 3, épisode 2 : "Matrix", "Inception" et "Game of Thrones" réunis

Du côté des garçons, Nate est le seul à rester blanc comme neige de la première à la dernière saison. Chuck passe de prédateur sexuel à homme d'affaires sans scrupules, avant de s'adoucir aux côtés de Blair. Dan, l'outsider de Brooklyn, est en réalité le plus hypocrite du groupe puisqu'il est Gossip Girl en personne et s'en prenait anonymement à ses petits camarades.

Blake Lively incarne Serena Van Der Woodsen dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
14 >
Blake Lively incarne Serena Van Der Woodsen dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
Depuis la fin de la série elle a enchaîné les rôles au cinéma, notamment devant la caméra de Woody Allen dans "Café Society" Crédits : NIVIERE/SIPA | Date : 28/08/2017
Leighton Meester incarne Blair Waldorf dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
Leighton Meester s'est faite rare au cinéma mais plus présente à la télévision. Elle a démarré une carrière de chanteuse Crédits : Instagram/itsmeleighton | Date : 28/08/2017
Ed Westwick incarne Chuck Bass dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
Ed Westwick jouent dans de nombreuses séries télévisées britanniques Crédits : Instagram/edwestwick | Date : 28/08/2017
Chace Crawford incarne Nate Archibald dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
Chace Crawford a joué dans la série "Blood and Oil" et dans quelques films sans grand succès Crédits : Instagram/chacecrawford | Date : 28/08/2017
Penn Bagdley incarne Dan Humphrey dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
Penn Bagdley a privilégié la scène aux plateaux de cinéma Crédits : Instagram/dominokirke | Date : 28/08/2017
Taylor Momsen incarne Jenny Humphrey dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
Taylor Momsen a monté son groupe de rock : The Pretty Reckless Crédits : J KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Date : 30/09/2015
Jessica Szohr incarne Vanessa Abrams dans "Gossip Girl" Crédits : Warner Bros Television | Date : 28/08/2017
Jessica Szohr a récemment joué dans "Twin Peaks" et "Shameless" Crédits : jessicaszohr | Date : 28/08/2017
1/1

Pourtant, impossible de ne pas s'attacher à ces personnages. Si on ne rêve pas d'avoir Blair comme meilleure amie, on rêve par contre d'avoir son dressing, mixé avec celui de Serena. Ou sa confiance en elle, qui n'a de limite que les critiques de sa mère. Car c'est bien là-dessus que la série happe ses téléspectateurs : les protagonistes sont beaux, sûrs d'eux et riches. Elle ne joue pas sur la corde sensible, n'essaie pas de raccrocher leurs problèmes à ceux des spectateurs mais les attire par l'envie qu'ils suscitent.

La méchanceté de Blair passe beaucoup mieux lorsqu'elle est drapée dans une robe de grand couturier. La bassesse de Chuck est beaucoup mieux mise en scène lorsqu'elle se joue dans la suite de son hôtel. Au fil des saisons, se développe une relation ambiguë entre le fan de Gossip Girl et les personnages. On adore ce qu'ils ont mais on en vient à déteste ce qu'ils sont.

Un nouveau teen drama

Gossip Girl a révolutionné le teen drama. Elle n'est pas la première série à se concentrer sur des adolescents, loin de là, mais les shows précédents décrivaient une réalité à laquelle les jeunes téléspectateurs pouvaient s'identifier. Beverly Hills s'intéressait à la jeunesse dorée de la côte ouest mais ses protagonistes étaient des agneaux par rapport à ceux de Gossip Girl et elle n'était pas autant dans l'excès que cette dernière. 

>
Gossip Girl 1x18 Season Finale Dan/Serena The Break Up.

Gossip Girl est la première série importante à montrer le quotidien d'adolescents riches, avec des parents qui ne sont pas plus matures. La démesure se retrouve dans tous les plans et accentue encore plus les intrigues traditionnelles du teen drama, très présentes dans la série. Serena et Dan se séparent car ils viennent de milieux trop différents, pas parce qu'ils ne s'aiment plus. Nate est contraint de faire ce que ses parents attendent de lui, alors qu'il rêve d'autre chose...

Une intrigue qui en fait trop

L'intrigue de la série, prometteuse dans les saisons 1 et 2, perd rapidement en intérêt et tourne en rond lorsque les personnages quittent le lycée. Les chamailleries entre amis prennent un nouveau tournant lorsque Serena est droguée à son insu et que Blair épouse un prince monégasque parfait sur le papier mais démoniaque en réalité. Introduire de nouveaux protagonistes ne rend pas l'intrigue meilleure et la rendra de moins en moins crédible.

Leurs aventures deviennent aussi déconnectées de la réalité que leur milieu social et la série perd ce qui faisait sa fraîcheur et son originalité. La démesure qui était séduisante dans les premiers épisodes ne l'est plus autant. Les personnages ne grandissent pas et restent coincés dans leur dynamique du lycée. Blair et Serena continuent de se disputer pour le devant de la scène, Dan demeure l'écrivain solitaire qui ne parvient pas à s'intégrer au groupe. Le seul protagoniste à évoluer est Chuck, qui, comme le (bon) vin, se bonifie avec l'âge.

Les histoires d'amour de ces cinq jeunes adultes tournent elles aussi en rond. Si le couple formé par Blair et Chuck est mythique de la pop culture, il aura quand même fallu attendre les six saisons de la série pour les voir arriver au bout de leur histoire. Il en va de même pour Serena qui, pendant les six ans qu'a duré la série, alterne entre amour et haine pour Dan. Leurs confrontations finissent par sentir le réchauffé et prédisent une fin connue depuis le début de la série. On aurait juste aimé qu'elle arrive plus tôt.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants