1 min de lecture Cinéma

VIDÉO - Golden Globes 2018 : Seth Meyers tacle Harvey Weinstein et Donald Trump

Le présentateur de la cérémonie des Golden Globes n'a pas attendu avant d'enchaîner les bons mots pour dénoncer les différents scandales qui ont émaillé 2017 à Hollywood.

>
Golden Globes 2018 - Le discours d'introduction de Seth Meyers - CANAL+ Crédit Image : Sipa | Durée : |
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

"Bonsoir mesdames et... les messieurs qui restent". L'animateur américain Seth Meyers a lancé les hostilités dès ses premiers mots lors de la 75ème cérémonie des Golden Globes dans la nuit du 7 au 8 janvier 2018. Le présentateur faisait ainsi une référence à la libération de la parole qui a balayé Hollywood depuis ces derniers mois. 

Après les révélations sur Harvey Weinstein, homme qui faisait et defaisait les carrières à Hollywood, ou encore Kevin Spacey, Seth Meyers ne pouvait pas passer à côté de ce phénomène. Avec humour, il a continué : "Messieurs, c'est bien la première fois dans ces derniers mois que vous n'aurez pas peur d'entendre vos noms à voix haute". 

Le présentateur a fait référence au fait que ce n'était pas une femme qui occupait la scène à sa place ce soir : "Si ça peut vous consoler, je suis un homme, certes, mais je n'ai absolument aucun pouvoir à Hollywood. Je ne suis même pas le Seth le plus influent dans cette pièce, expliquait-il en lançant un regard à Seth Rogen. Vous vous souvenez, c'était le type qui faisait scandale quand il s'en prenait à la Corée du Nord... Le bon vieux temps." Seth Meyers a conclu son attaque à l'encontre de Weinstein en disant : "Il reviendra dans 20 ans, quand il sera la première personne huée dans notre séquence In Memoriam (qui rend hommage aux personnalités décédées de l'année)".

L'animateur n'a pas pu s’empêcher de lancer quelques piques contre le président américain Donal Trump. Il a évoqué la Hollywood Press Association (l'organisation qui choisit les gagnants des Golden Globes) : "Ce sont trois mots qu'il déteste ("Hollywood", la "presse" et une "association"), ça ne pourrait être pire que si ils s’appelaient la "Hillary Mexico Salad Association" (en référence à sa rivale démocrate, à sa politique anti-immigration et son projet de mur avec le Mexique et à son régime alimentaire peu varié).

>
Golden Globes : les six moments les plus marquants de la cérémonie Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Séries Hollywood
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants