1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Festival de Cannes : "La Palme d'or est un très bon médicament à regarder quand ça va mal", raconte Claude Lelouch
1 min de lecture

Festival de Cannes : "La Palme d'or est un très bon médicament à regarder quand ça va mal", raconte Claude Lelouch

LE FILM DU JOUR - "Un homme et une femme", son chef d'oeuvre primé à Cannes en 1966, est diffusé sur la Croisette en version remasterisée ce samedi 14 mai.

Le réalisateur Claude Lelouch.
Le réalisateur Claude Lelouch.
Crédit : FDEMANGE/SIPA/160205
Festival de Cannes La Palme d'or est un très bon médicament à regarder quand ça va mal, raconte Claude Lelouch
02:06
Stéphane Boudsocq & Ludovic Galtier

Une Palme d'or quinquagénaire fait son grand retour à Cannes. Une version remasterisée d'Un homme et une femme, le chef d'oeuvre de Claude Lelouch, un film à petit budget tourné en treize jours par un réalisateur quasiment inconnu à l'époque, sera présentée dans la sélection "Cannes classique". L'événement du jour date donc de mai 1966. 

Ce dimanche-là, Claude Lelouch se souvient être en balade sur la Croisette. "Je marchais avec Jean-Louis Trintignant, entre le Carlton et le Martinez. On était en train de discuter et d'un coup, je vois un mec qui court sur le trottoir d'en face en disant : "C'est Lelouch qui a la palme". J'ai essayé de rattraper le mec. Avec Jean-Louis, on s'est vu, on s'est embrassé. Il m'a dit : "C'est peut-être une connerie". On est retourné au Carlton et une nuée de photographes nous est tombée dessus."

On ne peut pas se lasser d'une clé qui ouvre les portes de la liberté

Claude Lelouch, réalisateur récompensé de la Palme d'or à Cannes en mai 1966

Ce sacre va ouvrir à Lelouch les portes du monde entier jusqu'aux Oscars et lui permettre d'enchaîner jusqu'à ce jour et avant son 45e film prévu l'été prochain, une incroyable carrière. Il reverra Un homme et une femme avec les yeux d'une première fois. "On ne peut pas se lasser d'une clé qui ouvre les portes de la liberté. Quand je me retrouve à 26 ans avec cette Palme d'or, d'un seul coup je comprends que les portes du cinéma me sont grandes ouvertes et qu'il faut en profiter."

Un demi-siècle plus tard, Claude Lelouch, qui a récemment présidé la 41e cérémonie des César, conserve cette Palme d'or dans son bureau. "Les récompenses rassurent les imbéciles. C'est très agréable parce que j'ai connu de gros échecs. Quand tu la regardes, tu te dis que la partie n'est pas finie. C'est un très bon médicament à regarder quand ça va mal."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/