1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Festival de Cannes 2015 : Gaspar Noé, la carte scandale de la Croisette
2 min de lecture

Festival de Cannes 2015 : Gaspar Noé, la carte scandale de la Croisette

Habitué à secouer le Festival de Cannes, le réalisateur de "Irréversible", Gaspar Noé, est de retour avec un film qui s'annonce très explicite, "Love".

Gaspar Noé lors du Festival de Cannes en 2012
Gaspar Noé lors du Festival de Cannes en 2012
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron

Gaspar Noé n'a jamais fait dans la dentelle. Le réalisateur français d'origine argentine revient pour la 3ème fois au Festival de Cannes (du 13 au 24 mai) avec un long-métrage qui promet de ne pas ménager le spectateur. Lovesélectionné hors compétition, sera diffusé durant les séances de minuit (projections tard le soir au festival). 

Les festivaliers devront avoir le cœur bien accroché pour regarder ce qui est décrit comme un "excitant mélodrame sexuel" entre un garçon et deux filles. Pour déranger davantage le public, Love a été entièrement tourné en 3D... Lars Von Trier a trouvé son maître. 

Les premières affiche de Love, dévoilées lundi, donne le ton (très très sulfureux) du long-métrage. La première montre trois langues enlacées. La deuxième bien plus explicite - dont on se passera de description - est visible ici, sur le compte Twitter du producteur Vincent Maraval (Welcome to New York). 

L'une des affiches de "Love", le film de Gaspar Noé sélectionné à Cannes
L'une des affiches de "Love", le film de Gaspar Noé sélectionné à Cannes
Crédit : Wild Bunch Distribution

La scène de viol d'"Irréversible", un tollé général

Il ne fallait pas s'attendre à moins de la part de Gaspar Noé qui a renversé la Croisette à chacun de ses passages au Festival de Cannes. En 1998, il présente son premier film lors de la semaine de la critique. Le réalisateur montre aux festivaliers l'histoire d'un ex-boucher sorti de prison. Après avoir abandonné sa fille pour laquelle il a des sentiments troubles, il décide de redémarrer sa vie seul, habité par la vengeance. Premier passage, premier scandale. Seul contre tous, tout de même sacré lors de la semaine de la critique, choque et divise la presse pour son ambiguïté morale. Mais ce premier éclat n'est rien comparé au scandale d'Irréversible.

À lire aussi

Quatre ans plus tard, Gaspar Noé est de nouveau invité sur la Croisette. Son film avec Monica Bellucci et Vincent Cassel est sélectionné en compétition. Lorsque Irréversible - l'histoire de ce couple confronté au viol et à la froide vengeance - est montré au public, c'est le tollé général.

Les festivaliers sont sous le choc d'une scène de viol d'une dizaine de minutes très explicite jouée par Monica Bellucci. Certains quittent la salle avant la fin du passage, d'autres s'évanouissent. La presse décrit le long-métrage comme "une descente aux enfers". Une autre scène insoutenable fait scandale : celle où Marcus (Vincent Cassel), le compagnon d'Alex (Monica Bellucci), décide de venger la jeune femme en tuant son agresseur.  

Noé veut vous bouleverser et vous perturber, que vous sentiez des douleurs lancinantes dans votre cœur

Critique du New York Times

Moins choquant qu'Irréversible, Enter the Void fait tout de même partie des films qui ont marqué la Croisette en 2009. Le film raconte le voyage entre la vie et la mort d'un dealer abattu par des policiers à Tokyo. Les festivaliers le décrivent comme une série de "traumatismes pour les yeux et les oreilles", malmenant la bienséance, mais reconnaissent le talent de Gaspar Noé, comme le faisait remarquer le New York Times en 2009. 

"Noé pénètre votre corps, c'est ce qu'il l'a toujours intéressé depuis son premier court-métrage Carne (1991).  Il veut vous bouleverser et vous perturber, pas seulement l'espace entre vos deux oreilles, mais tout le reste de votre corps, pour que vous sentiez des douleurs lancinantes dans votre cœur, dans votre poitrine et que la sueur perle sur vos tempes. Ce film (Enter the Void) contient quelques scènes à vous retourner l'estomac. Mais désormais, il (Gaspar Noé) s'inscrit dans du pur cinéma et non plus dans une exploitation bas de gamme d'artifices pour créer un impact."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/