1 min de lecture Culture-loisirs

Festival de Cannes 2014 : le film de Michel Hazanavicius sifflé en fin de projection

NOUS L'AVONS VU - Le réalisateur Michel Hazanavicius a présenté ce mercredi matin "The Search". Le mélodrame sur la guerre de Tchétchénie a reçu un accueil mitigé après sa diffusion à la presse.

Michel Hazanavicius avec Bérénice Bejo
Michel Hazanavicius avec Bérénice Bejo Crédit : AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

Son dernier passage au festival de Cannes en 2011 fut victorieux. Michel Hazanavicius présentait The Artist pour la première fois. Jean Dujardin avait remporté le prix d'interprétation, remis par Robert de Niro, avant de décrocher l'oscar l'année suivante. 

De retour cette année en compétition, on doute que le réalisateur français rencontre le même succès. Hazanavicius a présenté ce mercredi 21 mai The Search, son tout premier drame (The Artist est davantage est une comédie dramatique). Le film est un remake des Anges Marqués de Fred Zinnemann (1948). 

La guerre à travers trois destins

Le cinéaste a choisi, non pas la Seconde Guerre mondiale comme dans l'original de 1948, mais le conflit tchétchène de la fin des années 1990 comme cadre à son histoire. 

La guerre est décrite à travers trois destins : celui de Hadji, un orphelin tchétchène de neuf ans, celui d'une représentante de la Commission des Droits de l'Homme (Bérénice Béjo) et celui d'un jeune soldat russe envoyé au front. Carole, le personnage joué par Bérénice Béjo, recueille le jeune orphelin et réalise alors le véritable sens de sa mission.

>
The Search - Bande Annonce exclusive VOST

Un film touchant et plein de compassion

À lire aussi
Cinéma
Cannes 2021 : "Benedetta" de Paul Verhoeven avec Virginie Efira en compétition

The Search, mi-film de guerre mi-mélodrame, est dans l'ensemble touchant et plein de compassion. Il sait aussi être drôle, comme cette scène où Hadji se lance dans une danse slave sur les Bee Gees. 

En revanche, le film de Hazanavicius n'échappe pas aux clichés, ni au message un peu trop porteur de bons sentiments. Dommage. Il aurait aussi pu être un peu moins long (2h40 tout de même). 

The Search, très attendu par les festivaliers, ne méritait pourtant pas les huées reçues en fin de projection mercredi matin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culture-loisirs Michel Hazanavicius Cinéma
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants