2 min de lecture A la croisée des destins

Et "La Boum" créa Sophie Marceau

À LA CROISÉE DES DESTINS - "La Boum" n'aurait pu être qu'une bulle de savon. Le film de Claude Pinauteau, qui a révélé la toute jeune Sophie Marceau, est devenu l’emblème de toute une génération.

Jean-Alphonse Richard A la croisée des destins Jean-Alphonse Richard
>
Et "La Boum" créa Sophie Marceau Crédit Image : AFP / Archives, Philippe Wojazer | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

Sophie Marceau - La Boum  : rarement croisée des destins n'aura été aussi fulgurante. Elle a 13 ans, mais presque dix de plus dans sa tête. Elle est habituée à voler de ses propres ailes en cette année 1980 où la vidéo commence à chasser le cinéma de papa.

>
The Buggles : "Video killed the radio star"

Elle n'a rien dit à ses parents avant de se présenter à ce casting, pour se faire un peu d'argent de poche. Claude Pinoteau, qui cherche une bande d'ados pour son prochain film, veut avant tout trouver son héroïne Vicky. Les deux mots clé : présence à l'écran et charme. Cette Sophie Maupu - son véritable nom - a les deux. Elle va être la vedette de La Boum. Le tournage se déroule en plein été au lycée Henri IV.

À la sortie dans les salles de cinéma, cette romance moderne fait aussitôt chavirer la France entière.

>
La bande originale de "La Boum"

Le film enregistre quatre millions d'entrées. La petite Française, délurée et pétillante, donne un sacré coup de vieux aux stars du moment. Désormais, la "petite fiancée des Français" va devoir survivre à l'ouragan. Mais comment se débarrasser des habits de Vicky ?

À lire aussi
Elizabeth Taylor et Richard Burton à Paris en mai 1969 (Mise en ondes par Grégory Caranoni) A la croisée des destins
Elizabeth Taylor et Richard Burton, l'amour à la folie

L'Amérique avait Happy Days. La France a La Boum. En 1982, sort La Boum 2, qui vaut un César à Sophie Marceau. Désormais, on lui propose toujours et encore des rôles d'étudiante jeune et jolie. L'avenir, c'est toute seule qu'elle va donc s'en emparer.

De Fort Saganne à L'Amour braque, Sophie Marceau défait une à une les mailles du pull trop grand de Vicky. Pas de concession, une réputation de grande gueule et un mental à toute épreuve : elle n'a peur de rien. 

En 1999, elle joue les méchantes dans James Bond sous les traits d'Elektra dans Le monde ne suffit pas. Mais malgré les années, l'ombre de La Boum revient parfois dans le miroir. À elle, comme un clin, d’œil, de jouer la mère d'une ado rebelle. Trente ans plus tard, LOL résonne du même écho que La Boum.

Sophie Marceau est devenue grande. Mais Vicky, quoi qu'il arrive, aura toujours la même silhouette.

>
The Commodores : Sweet Love
La rédaction vous recommande
Lire la suite
A la croisée des destins Cinéma Sophie Marceau
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants