1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Claude Rich, des planches au grand écran, une immense carrière
3 min de lecture

Claude Rich, des planches au grand écran, une immense carrière

PORTRAIT - Claude Rich est décédé à 88 ans, le 21 juillet. Des planches au cinéma, en passant par la télévision, il a marqué la scène française avec ses rôles emblématiques.

Claude Rich lors de la remise de son César d'honneur en 2002
Claude Rich lors de la remise de son César d'honneur en 2002
Crédit : JEAN-LOUP GAUTREAU / AFP
Claude Rich est décédé le 20 juillet à l'âge de 88 ans
00:55
Claude Rich, homme de cinéma et de théâtre français, était un homme discret et élégant
01:59
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Le cinéma et le théâtre français perdent l'un de leurs grands acteurs. Claude Rich est décédé le 21 juillet à 88 ans à la suite d'un cancer. Ancien employé de banque qui a décidé de suivre sa passion pour le théâtre, il est devenu l'un des acteurs les plus remarqués et remarquables de sa génération. Avec 80 films et 50 pièces de théâtre, Claude Rich a mené une carrière auréolée de succès, qui a démarré en 1951 dans la pièce Un conte d'Hiver, avant de se faire connaître du grand public en 1955 dans Les Grandes Manœuvres de René Clair.

Au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, Claude Rich rencontre sa bande d'amis, qu'il ne quittera plus : Jean-Paul Belmondo, Annie Girardot, mais aussi Jean Rochefort. La crème de la crème des acteurs, qui brûlent les planches et enchaînent les succès.Très vite, sa carrière jongle, harmonieusement entre le 7e art et le théâtre.

De Shakespeare à Alain Resnais

Sur grand écran, il est habitué aux rôles de jeunes premiers. On le remarque, on l'admire. Il ne laisse ni le public, ni les réalisateurs indifférents. Jean Renoir, Claude Chabrol, Georges Lautner, mais aussi François Truffant et Michel Audiard ont collaboré avec cet homme à la voix si reconnaissable. En 1963, il donne la réplique à Lino Ventura dans Les Tontons Flingueurs, de Georges Lautner, puis à Louis de Funès dans Oscar d'Édouard Molinaro. Mais c'est véritablement en 1968 qu'Alain Resnais lui offre son plus grand rôle dans Je t'aime, je t'aime. Dans ce film de science-fiction, Claude Rich incarne Claude Ridder, un homme qui peut voyager dans le passé, après avoir raté son suicide.

En 2014, après la mort du cinéaste, Claude Rich s'était confié au micro de RTL : "On a pensé à Alain pendant une heure en se souvenant de tout ce qu'on avait fait avec lui, des souvenirs merveilleux et l'émotion de le voir partir après avoir fait tant de film avec lui. Il s'en va, mais il nous laisse ses films. On allait souvent avec lui et sa femme au théâtre, on voyait des pièces comiques, il y avait du boulevard, on lui disait : 'Vous n'allez pas voir du boulevard' et il disait : 'Mais, j'adore le boulevard', puis on allait voir Shakespeare. Il était curieux de tout".

Talleyrand, son rôle du César dans "Le Souper"

À lire aussi

Dans les années 70-80, Claude Rich retourne au théâtre. Il incarne avec brio Lorenzaccio d'Alfred de Musset puis est récompensé pour sa performance dans Hadrien VII. Cela ne l'empêche pas d'apparaître dans Le Crabe-tambour, mais aussi Adieu Poulet ou encore La guerre des polices, au cinéma. Claude Rich passe du drame à la comédie, en passant par les policiers et les films historiques avec aisance. Il adore d'ailleurs incarner les grands personnages de l'histoire. 

En 1989, il est de nouveau sous les feux de la rampe en incarnant Talleyrand dans Le Souper d'Édouard Molinaro avec Claude Brasseur. Son interprétation convainc. Il est récompensé du César du Meilleur acteur. Plus tard, il incarnera également Léon Blum (Thérèse et Léon), Galilée (Galilée ou l'Amour de Dieu) ou encore Voltaire (Voltaire et l'affaire Calas) à la télévision.:"J'aime beaucoup beaucoup les personnages historiques. Cela me permet de me cultiver d'abord un peu, et de découvrir des choses que je ne savais pas. Je cherche du personnage historique", confiait-il au micro de RTL.

La suite de sa carrière sera tout autant saluée. Il n'a pas peur de se lancer dans les comédies "grand public" et incarner le druide Panoramix dans Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre. La même année, il reçoit un César d'honneur pour son immense carrière, qui fête aussi son demi-siècle. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/