2 min de lecture César

César 2017 : les milles visages du discret Gaspard Ulliel

Le comédien de 32 ans, révélé dans "Les Égarés" d'André Téchiné, a remporté le 24 février son premier César de Meilleur Acteur.

Gaspard Ulliel lors de la présentation de Juste la fin du monde au Festival de Cannes en mai 2016
Gaspard Ulliel lors de la présentation de Juste la fin du monde au Festival de Cannes en mai 2016 Crédit : PHILIPPE LOPEZ / AFP
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et AFP

"Gaspard est un ciel bleu traversé de nuages qui n'éclatent jamais", dit de lui le réalisateur Rodolphe Marconi. À 32 ans, Gaspard Ulliel a reçu, le 24 février, le César du Meilleur acteur pour son rôle dans Juste la fin du monde, de Xavier Dolan. Il y incarne Louis, un auteur à succès, homosexuel, qui vient retrouver sa famille après 12 ans d'absence pour annoncer à celle-ci qu'il va bientôt mourir. Un rôle de composition pour le comédien, dont le précédent César remontait à 2005. C'était celui du Meilleur espoir masculin pour Un long dimanche de fiançailles, de Jean-Pierre Jeunet. 

Révélé à l'âge de 19 ans par l'exigence d'André Téchiné dans Les Égarés face à Emmanuel Béart, Gaspard Ulliel étonne par sa maturité de jeu. Sa prestation lui vaut déjà une nomination au César du Meilleur espoir. Après l'expérience Jean-Pierre Jeunet, il devient un acteur de plus en plus incontournable. Mais la célébrité ne l'attire pas, et Gaspard Ulliel préfère rester dans l'éclectisme. Il incarne par la suite Jacquou le Croquant dans le film éponyme de Laurent Boutonnat avant de prêter ses traits graciles à Hannibal Lecter pour son premier rôle dans la langue de Shakespeare : Les origines du mal. Tantôt angélique, tantôt troublant, Gaspard Ulliel développe son jeu.  En 2009, il incarne le fils d'Isabelle Huppert, César de la Meilleure actrice, dans Un barrage contre le pacifique, puis en 2010 il incarne Henri de Guise dans La Princesse de Montpensier et donne la réplique à Mélanie Thierry. 

Il a sûrement une fêlure...

Rodolphe Marconi
Partager la citation

Gaspard Ulliel est, des mots de Rodolphe Marconi, "un garçon étrange, difficile à percer". "Il a sûrement une fêlure, le jour où ça va s'ouvrir, ça va faire mal", estime le réalisateur. C'est sans doute ce qui a attiré Bertrand Bonello, qui lui a offert le rôle d'Yves Saint-Laurent, dans le film Saint-Laurent en 2014. Un rôle qui laissait apparaître un Gaspard Ulliel aussi envoûtant et sensuel que torturé et voluptueux. Il avait d'ailleurs été nommé pour le César du Meilleur acteur, mais c'est Pierre Niney, dans le même rôle, qui l'avait emporté

La rédaction vous recommande
Lire la suite
César Cinéma Gaspard Ulliel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787414121
César 2017 : les milles visages du discret Gaspard Ulliel
César 2017 : les milles visages du discret Gaspard Ulliel
Le comédien de 32 ans, révélé dans "Les Égarés" d'André Téchiné, a remporté le 24 février son premier César de Meilleur Acteur.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/cesar-2017-gaspard-ulliel-un-acteur-discret-aux-mille-visages-7787414121
2017-02-25 01:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Cqr9KcBtc8Uz0sVvNRw-zg/330v220-2/online/image/2017/0225/7787414125_gaspard-ulliel-lors-de-la-presentation-de-juste-la-fin-du-monde-au-festival-de-cannes-en-mai-2016.jpg