1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Cannes 2021 : Sophie Marceau, Diane Kruger et... des cheveux blancs sur le tapis rouge
2 min de lecture

Cannes 2021 : Sophie Marceau, Diane Kruger et... des cheveux blancs sur le tapis rouge

DIAPORAMA - C'est la première fois que Sophie Marceau montait les marches du Palais des festivals avec un film en compétition : "Tout s'est bien passé" de François Ozon.

Le trio est venu présenter "Tout S'est Bien Passé"
Le trio est venu présenter "Tout S'est Bien Passé"
Crédit : AFP
Le trio est venu présenter "Tout S'est Bien Passé"
Francois Ozon, Sophie Marceau et André Dussollier
Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin
Frederique Bel
Diane Kruger
Isabelle Huppert
Elsa Zylberstein
Jacques Doillon
Andie MacDowell
 La présentatrice et business woman russe Elena Lenina
Le trio est venu présenter "Tout S'est Bien Passé" Crédits : AFP
Francois Ozon, Sophie Marceau et André Dussollier Crédits : John MACDOUGALL / AFP
Charlotte Gainsbourg et Jane Birkin Crédits : Valery HACHE / AFP
Frederique Bel Crédits : AFP
Diane Kruger Crédits : CHRISTOPHE SIMON / AFP
Isabelle Huppert Crédits : AFP
Elsa Zylberstein Crédits : Valery HACHE / AFP
Jacques Doillon Crédits : AFP
Andie MacDowell Crédits : AFP
La présentatrice et business woman russe Elena Lenina Crédits : AFP
1/1
Aymeric Parthonnaud & AFP

Pour la quatrième fois en compétition à Cannes, le cinéaste français François Ozon a offert à la Croisette Tout s'est bien passé, le portrait vibrant d'un père, André Dussollier, qui demande à sa fille, Sophie Marceau, de l'aider à mourir. Présenté pour la deuxième journée de la compétition, ce drame doux-amer, œuvre de l'un des cinéastes français les plus prolifiques -  une vingtaine de films en autant d'années - mais toujours reparti bredouille de ses sélections cannoises, a pour toile de fond un thème universel et toujours tabou : la fin de vie et le suicide assisté. 

Neuf ans après la Palme d'Or à Michael Haneke pour Amour, François Ozon livre, sur des questions proches, un drame dans un tout autre registre, parfois drôle, et au rythme effréné. Méconnaissable au début du film, le visage déformé (deux heures de maquillage chaque matin), sa chevelure argentée rasée de près, André Dussollier se fond dans les traits d'André Bernheim, un octogénaire, riche collectionneur d'art, victime d'un accident vasculaire cérébral. Cloué dans un lit d'hôpital, mais avec toute sa tête, ce père de famille têtu, égoïste voire cruel, mais que l'acteur de 75 ans rend terriblement attachant, va demander à l'une de ses filles, Emmanuèle, incarnée par Sophie Marceau, de l'aider à se suicider. 

"Demander à sa fille de l'aider à mourir, c'est de l'amour ou de la perversité ?", demandera son époux à Emmanuèle Bernheim, alors que la requête de son père fait remonter des années de relation traumatique. Car tout au long de sa vie, André Bernheim, personnage aux multiples facettes, n'a jamais épargné ses proches, expliquant à ses filles combien il les trouve "vilaines", abandonnant son épouse atteinte de Parkinson (Charlotte Rampling dans le film) pour lui préférer ses propres amants... "C'est un mauvais père, mais je l'aime beaucoup, j'aurais aimé l'avoir comme ami", lâche sa fille. 

Enfin des cheveux blancs

C'est la première fois que Sophie Marceau montait les marches du Palais des festivals avec un film en compétition. De nombreuses célébrités ont été immortalisées par les photographes comme le couple mère-fille Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg. Longtemps invisibles des tapis rouges et redoutés des actrices, les cheveux blancs ont fait aussi une entrée remarquée sur la Croisette où le mannequin Andie Macdowell et l'actrice et réalisatrice Jodie Foster ont dévoilé leur chevelure au naturel. L'égérie L'Oréal Andie Macdowell (Quatre mariages et un enterrement) a dévoilé fièrement ses cheveux gris bouclés. L'actrice de 63 ans qui, par le passé, se distinguait par une chevelure de jais a décidé de faire place au naturel. Un effet du confinement comme elle le confiait au Drew Barrymore Show en février dernier.  

À lire aussi

Une montée des marches qui a été commentée et remarquée sur les réseaux sociaux. "Je ne sais pas vous mais moi ça me fait un bien fou de voir des actrices qui font leur âge, qui ont des rides et des cheveux blancs sur le tapis rouge. Je n'aime pas toutes les tenues mais ENFIN ! #Cannes2021", a tweeté une internaute. Un message qui a été liké près de 3.000 fois.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/