1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "50 nuances de Grey" : la classification "moins de 12 ans" choque à l'étranger
1 min de lecture

"50 nuances de Grey" : la classification "moins de 12 ans" choque à l'étranger

La France est connue pour son laxisme concernant les limites d'âge sur les films. L'interdiction aux moins de 12 ans pour "50 nuances de Grey" est décriée dans la presse anglo-saxonne.

"50 nuances de Grey" est seulement interdit aux moins de 12 ans en France
"50 nuances de Grey" est seulement interdit aux moins de 12 ans en France
Crédit : Capture d'écran - Universal studio
Axel Dauvergne

50 Nuances de Grey n'est interdit qu'aux moins de 12 ans en France. Il est pourtant interdits aux moins de 17 ans aux États-Unis, aux moins de 18 ans en Angleterre, totalement interdit en Malaisie. Même les Pays-Bas, souvent assez permissifs, ne sont pas descendus en dessous de la barre des 15 ans. Ce manque de restriction n'est pas partagé à l'étranger, et choque les médias anglo-saxons. 

Entertainment WeeklyVariety, IndependentNBC... Les sites étrangers semblent unanimes sur le sujet. Pourtant, selon Jean-François Mary, président du CNC responsable de la classification, "50 nuances de Grey est vraiment une romance. La réalisatrice a bien maîtrisé les scènes érotiques et les a limitées à un minimum. Ce qui a poussé à mettre en place une restriction aux moins de 12 ans, c'est le thème du sadomasochisme lui-même". Le CNC a même envisagé la possibilité de ne faire figurer qu'un avertissement plutôt qu'une interdiction formelle. 

Une interdiction décriée aussi en France

Les médias étrangers ne sont pas les seuls à condamner cette restriction jugée trop laxiste. Dans un article du Point, Phalène de Valette s'interroge elle aussi sur la légitimité de la classification. "Aussi aseptisées soient-elles, les scènes de sexe n'en restent pas moins explicites à l'écran" rappelle la journaliste. "Le héros prend sa damoiselle dans toutes les positions, avec une violence réelle".

Dans son article, Variety rappelle aussi que La vie d’Adèle avait bénéficié de la même classification malgré des scènes de sexe tout aussi explicites.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/