2 min de lecture Lecture

Nuit de la lecture : le livre papier a-t-il encore un avenir ?

ÉCLAIRAGE - Il se vend chaque année en France plus de 420 millions de volumes. Pour un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros.

micro generique 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Nuit de la lecture : le livre papier a-t-il encore un avenir ? Crédit Image : Thinkstock / tonyduoduo | Crédit Média : Bernard Poirette, Florence Cohen | Date :
La page de l'émission
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Pour la première fois, une Nuit de la lecture est organisée dans toute la France ce samedi 14 janvier. Les librairies et les bibliothèques vont rester ouvertes plus longtemps pour vous faire découvrir ou redécouvrir le plaisir de lire.


Depuis plusieurs années, la mort du livre papier au profit du numérique est annoncée. Qu'en est-il vraiment ? En réalité, le livre papier se porte bien. 2015 et 2016 ont été de bonnes années : avec des ventes en hausse par rapport aux années précédentes. Il se vend chaque année en France plus de 420 millions de volumes. Pour un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros. Les 3.000 librairies indépendantes du pays réalisent un gros tiers de ces recettes. Le reste, c'est la grande distribution et les enseignes culturelles.

Le livre numérique ne représente que 2% du marché. Contre 98%, donc, pour le papier. En même temps que la mort du livre physique, on nous a aussi annoncé la fin des libraires. Qu'en est-il ? Dans les villes trop petites, les libraires ont mis la clé sous la porte. Mais dans les grandes villes, ils sont toujours là. Même si leur métier a changé. Ce sont devenus des gestionnaires.

Libraire, un métier qui s'est transformé

Lysa Leone est responsable de la librairie Chantelivres à Issy-les-Moulineaux, près de Paris. "On ne peut pas se contenter d'être un littéraire animé par le contenu d'un texte pour faire tourner un commerce. Il y a quand même une réalité économique. Il faut une gestion saine, c'est-à-dire qu'il faut savoir cibler ses achats pour éviter de retourner un nombre trop important d'ouvrages à l'éditeur, et veiller à ne pas rencontrer de problèmes de trésorerie." Le plus gros concurrent du libraire n'est plus l'hypermarché, mais Amazon. L'enseigne, qui dispose de tous les ouvrages ou presque, a l'avantage supplémentaire de livrer très vite. 

Les prix littéraires sont un formidable adjuvant à la vente

Manuel Carcassonne, directeur général des éditions Stock
Partager la citation
À lire aussi
littérature
"Les Livres ont la parole" : "Amour, gloire et... ratés" de Guillaume Dessaix

Quels sont les livres qui se vendent ? Il y a les très gros tirages, les confidentiels et à peu près rien entre les deux. Manuel Carcassonne, le directeur général des éditions Stock, reconnaît que pour avoir sa place dans notre bibliothèque, il vaut mieux être primé. "C'est clair que cela fait du bien d'avoir un Goncourt. Heureusement, il y a aussi des livres hors prix qui ont une vie. Sinon il n'y aurait que cinq livres par an qui se vendraient en littérature. Les prix littéraires sont un formidable adjuvant à la vente (...) Dans le domaine de la fiction, dans le domaine du roman en revanche, il est absolument impossible de prévoir. Vous êtes obligés de prendre un certain nombre de risques."

L'éditeur sort 70.000 nouveautés littéraires tous les ans en France. C'est peut-être un peu trop. Le lecteur ne sait plus où donner de la tête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Lecture Livres Littérature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants