1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "Les Livres ont la parole" : "Nos vies" de Marie-Hélène Lafon
2 min de lecture

"Les Livres ont la parole" : "Nos vies" de Marie-Hélène Lafon

REPLAY - Dans son roman, Marie-Hélène Lafon raconte l'histoire d'une retraitée qui invente des vies aux habitués de son Franprix.

L'auteure Marie-Hélène Lafon
L'auteure Marie-Hélène Lafon
Crédit : BALTEL/SIPA
Les livres ont la parole du 01 octobre 2017
04:55
Bernard Lehut

Marie-Hélène Lafon retrace dans son roman, Nos vies, la vie de Jeanne, retraitée, qui observe les habitués de son Franprix : Gordana, la caissière au prénom venu d'ailleurs et à la poitrine exubérante, Horacio, le client du vendredi qui choisit toujours la caisse de Gordana. Jeanne leur invente des vies et nous confie la sienne. Marie-Hélène Lafon réalise une prouesse : donner des lettres de noblesse à ceux que la littérature oublie, les gens ordinaires, et dans un lieu, lui aussi, banal.

"Je crois que les lieux les plus infimes sont des trésors de pistes de fiction. Je me sens constamment assaillie de possibles", explique l'auteure. Depuis plus de dix ans dans son Franprix, elle croise pendant deux ans une femme "dont le prénom et la poitrine étaient des bombes fictionnelles. Et je n'ai pas résisté à cet appel." Pour Marie-Hélène Lafon, "les écrivains sont des voleurs, il y a un côté cannibale, carnivore." 

"Nos vies" de Marie-Hélène Lafon
"Nos vies" de Marie-Hélène Lafon
Crédit : Éditions Buchet-Chastel

Comme sa narratrice, l'écrivaine ressent le besoin d'inventer et d'imaginer des vies depuis l'enfance, racontant des histoires dans le pensionnat : "C'est ce que j'appelle la pulsion fictionnelle." Pour elle, "dans toute vie la plus ordinaire il y a une dimension poétique, une dimension tragique, il y a une puissance de récit qu'aucun livre ne saurait épuiser. Cela me paraît essentiel." 

Nos Vies traite également de la solitude dans les villes, "ce sont des lieux qui m'ont toujours beaucoup frappé, parce que ce sont des lieux où la promiscuité urbaine est pleinement présente et ce sont également des lieux de hautes solitudes. Le sujet de ce livre, c'est aussi ça."
Nos vies de Marie-Hélène Lafon publié chez Buchet-Chastel est en lice pour le prix Goncourt.

Le coup de cœur du libraire
Delphine Cambet, de la librairie AB à Lunel dans l'Hérault, a choisi Sucre Noir de Miguel Bonnefoy, le second roman de ce jeune auteur de 31 ans. Dans les Caraïbes, une famille de planteurs de cannes à sucre bouleversée par la quête d'un trésor disparu : "On est de nouveau avec ce livre dans le registre du conte et de la fable, une histoire de trésor perdu, de famille, de pirate, de rendez-vous manqués, et c'est aussi l'histoire d'un peuple assis sur un trésor qui le voit pas. En plus du thème, ce roman est servi par une écriture qui est limpide, poétique et généreuse à l'image de son auteur."

À lire aussi

Sucre noir, de Miguel Bonnefoy, édité par Rivages

"Sucre noir" de Miguel Bonnefoy
"Sucre noir" de Miguel Bonnefoy
Crédit : Éditions Rivages
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/