1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Le violoniste de jazz Didier Lockwood est mort à 62 ans
2 min de lecture

Le violoniste de jazz Didier Lockwood est mort à 62 ans

Le violoniste de jazz Didier Lockwood s'est éteint à l'âge de 62 ans ce dimanche 18 février, a fait savoir son agent dans un communiqué.

Didier Lockwood
Didier Lockwood
Crédit : Joël Saget/AFP
Clémence Bauduin & AFP

Il a collaboré avec les plus grands, de Claude Nougaro à Barbara en passant par Jacques Higelin ou encore Miles Davis. Le violoniste de jazz Didier Lockwood est brutalement décédé ce dimanche 18 février, a fait savoir son agent dans un communiqué. Il avait 62 ans.

Le musicien aurait succombé à une crise cardiaque "survenue dans la nuit de samedi à dimanche, de retour d'un concert", selon France 3 Hauts-de-France. "Son épouse, ses trois filles, sa famille, son agent, ses collaborateurs et sa maison de disque ont la douleur de faire part de la disparition brutale de Didier Lockwood dans sa 63e année", indique le communiqué.

Né à Calais (Pas-de-Calais) en 1956, Didier Lockwood s'est fait connaître à l'âge de 17 ans au sein de Magma, alors groupe phare du rock progressif en France. Le violoniste a sans cesse occupé le paysage à travers de nombreux rencontres et projets, et ce dans divers styles : jazz-fusion électrique, jazz acoustique, jazz manouche.

De Magma au DLG

Didier Lockwood s'est également adonné au mariage du jazz et de la musique classique avec le spectacle Le Jazz et la diva au côté de la cantatrice Caroline Casadesus, avec laquelle il a partagé une grande histoire d'amour et avec qui il a eu une fille. Didier Lockwood s'est également illustré au travers du Didier Lockwood group, l'une de ses nombreuses formations musicales, plus connue sous le nom de DLG. Il était marié depuis 2015 à la soprano Patricia Petibon.

Un engagement pour l'éducation musicale

À lire aussi

Inquiet de voir une nouvelle génération "formatée" par la technologie moderne et en "panne de sens", Didier Lockwood était aussi très impliqué dans l'éducation à la musique. Auteur d'une méthode d'apprentissage du violon jazz, il avait créé en 2001 le Centre des musiques Didier Lockwood à Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne), une école d'enseignement de l'improvisation. Le jazzman prônait un apprentissage de la musique par plus d'oralité et moins de solfège. Il avait remis en 2016 un rapport au gouvernement qui allait en ce sens.

Didier Lockwood devait rendre hommage à Django Reinhardt lors d'un concert prévu au mois de mars. Les médias musicaux et autres organisations de jazz se sont empressés de témoigner leur tristesse à l'annonce de sa mort. Le jeune violoniste Scott Tixier a notamment salué sur Twitter la mémoire d'un "grand maître du violon jazz qui a influencé toute une génération de violonistes".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/