3 min de lecture Culture

"Le Petit Nicolas" a 60 ans : "Ça ne me rajeunit pas, mais Goscinny aurait été content", confie Sempé

RENCONTRE - Il y a 60 ans, le 29 mars 1959 paraissait pour la première fois une histoire complète du "Petit Nicolas". À l'origine : un duo René Goscinny pour les histoires et Jean-Jacques Sempé pour les dessins. Confidences avec Jean-Jacques Sempé.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Confidences de Jean-jacques Sempé Crédit Image : IMAV Editions | Crédit Média : Laurent Marsick | Durée : | Date : La page de l'émission
Laurent Marsick
Laurent Marsick
Journaliste RTL

C'est dans son atelier que Jean-Jacques Sempé nous reçoit. À travers la baie vitrée on domine Paris. Un Paris qui a bien changé depuis les premières fois où il a croqué la capitale pour les aventures de son Petit Nicolas

Au départ, raconte Sempé 86 ans, "c'était une bande dessinée que je faisais tout seul". Nous sommes alors en 1956. Avec son copain René Goscinny, naît l'idée d'une collaboration. Les deux hommes travaillent pour un journal belge Le Moustique

Ils réalisent une bande dessinée d'une trentaine de planches, c'est l'ébauche du Petit Nicolas. Trois ans plus tard, un journal (Sud Ouest) les contacte pour son édition du dimanche. Sempé raconte : "René Goscinny m’a dit "mais oui tu as ton Petit Nicolas, alors vas-y fait le. C’était lui qui d’abord écrivait un texte et moi je faisais quelques illustrations mais pas beaucoup parce que ça revenait cher à imprimer alors il fallait que je calcule au plus juste". 

Au départ le Petit Nicolas n'est pas un immense succès

À lire aussi
Les Grosses Têtes de l'été avec Philippe Manoeuvre Les Grosses Têtes
L'été des Grosses Têtes du vendredi 5 juillet 2019

La collaboration entre les deux hommes va vite prendre un tournant. Abandonnant le format BD, le Petit Nicolas devient un livre illustré : les mots de René Goscinny et les dessins de Sempé. 
 
Avec le Petit Nicolas, les deux hommes vont croquer la vie d'une bande d'enfants plus que d'un seul petit garçon, s'inspirant parfois de leur propre enfance. "Ça en faisait partie oui, raconte Sempé, un petit peu, vous savez j’étais jeune alors forcément, je remarquais des choses autour de moi que plus âgé je n’aurais pas vu. Je n'ai jamais été très observateur, je retiens plus des ambiances mais je ne retiens pas les détails."

60 ans du petit Nicolas
60 ans du petit Nicolas Crédit : IMAV EDITIONS

Pendant 18 ans, la collaboration entre les deux génies de l'enfance donnera naissance à pas moins de 222 histoires. Une collaboration qui ne fera que renforcer les liens d'amitié très forts qui unissent les deux hommes : "Nous étions amis d’autant plus que nous étions très différents, lui aimait la BD moi pas du tout, en ce qui concernait le foot c’est moi qui m’en occupait parce que René n’y connaissait rien, or il y a beaucoup de foot dans le Petit Nicolas […] Vous savez nous étions timides tous les deux et jamais on ne se disait quoi que ce soit sauf de temps en temps des compliments, mais on aurait pu avoir la possibilité d’émettre des critiques l’un envers l’autre… on était trop copains."

Je n’étais pas un crac du dessin

Un trait fin, un dessin jamais surchargé et pas enfermé dans des cases, des petits personnages et surtout une immense poésie. Magnifique, et pourtant à écouter le dessinateur-humoriste ça n'a pas été si simple que ça : "ça m’a toujours demandé beaucoup de dessine. Si je savais (dessiner), ma vie aurait été plus facile", ajoute Sempé dans un grand sourire. Et il poursuit : "parce que c’était difficile pour moi de dessiner tout court, je n’étais pas un crac du dessin, j’ai fait ça parce qu’il fallait bien faire quelque chose mais je n’étais pas très doué." 

Jean Jacques Sempé par lui même
Jean Jacques Sempé par lui même Crédit : IMAV EDITIONS

Quand on lui parle des 60 ans du Petit Nicolas, Sempé a le regard qui s'échappe, l'oeil ne se fait plus malicieux comme tout du long de l'entretien, Sempé pense à son copain d'enfance :
"Ça ne me rajeunit pas, mais ça me fait de la peine parce que René Goscinny n’est plus là. Il aurait été tellement content". Depuis la disparition de Goscinny, le 5 novembre 1977, Sempé ne dessine plus le Petit Nicolas, sinon de temps en temps lors de dédicaces, impensable pour lui de poursuivre l'aventure sans son complice : "Je ne pouvais pas, je n’y ai pas pensé un centième de seconde à le faire sans lui, je ne le dessine plus professionnellement, je le faisais avec lui, sans lui j’arrête."

Au moment où nous célébrons l'anniversaire du Petit Nicolas, un projet de film pour le cinéma vient d'être signé, un dessin animé qui devrait sortir en salle en 2021. Une nouvelle salve de dessins animés de 52 épisodes est aussi en préparation pour la télévision.

La rédaction vous recommande





 

Lire la suite
Culture Livres Roman jeunesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797313246
"Le Petit Nicolas" a 60 ans : "Ça ne me rajeunit pas, mais Goscinny aurait été content", confie Sempé
"Le Petit Nicolas" a 60 ans : "Ça ne me rajeunit pas, mais Goscinny aurait été content", confie Sempé
RENCONTRE - Il y a 60 ans, le 29 mars 1959 paraissait pour la première fois une histoire complète du "Petit Nicolas". À l'origine : un duo René Goscinny pour les histoires et Jean-Jacques Sempé pour les dessins. Confidences avec Jean-Jacques Sempé.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/le-petit-nicolas-a-60-ans-a-ne-me-rajeunit-pas-mais-goscinny-aurait-ete-content-confie-sempe-7797313246
2019-03-29 06:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8ShQELGc9psU8rMeYCazAw/330v220-2/online/image/2019/0328/7797313331_le-petit-nicolas.jpg