3 min de lecture Laissez-vous tenter

Le musée Picasso fête ses 30 ans à Paris

REPLAY - Le musée qui possède 200.000 pièces d'archives de Picasso fête son trentième anniversaire à Paris.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Le musée Picasso fête ses 30 ans Crédit Image : THOMAS SAMSON / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès et Édouard Nguyen

Nous fêtons ce matin le 30ème anniversaire du musée Picasso à Paris. Ce musée contient la plus importante collection publique au monde des œuvres de Pablo Picasso. Le musée rénové a été inauguré il y a juste un an par le président de la république. Depuis, 900.000 visiteurs s'y sont précipités pour admirer les chefs d'œuvres exposés. Aujourd'hui, de nouveau, tout change.

Nous entrons dans l'intimité de Pablo Picasso et de son désordre : dingue et fascinant. D'abord, Pablo Picasso gardait tout. De la facture d'électricité à la carte postale en forme de dent découpée par Dali et sur laquelle il lui écrit : j'ai une dent contre toi. Tout comme ses agendas, ses livres, il adorait les polars, et ses lettres reçues du monde entier dans toutes les langues. Le musée possède 200.000 pièces d'archives de Picasso, selon son directeur Laurent Lebon.

Révolutionner le monde de l'art

Laurent Lebon a sorti des réserves du musée beaucoup de trésors jamais montrés. Picasso est mort à l'âge de 92 ans. Il peignait et dessinait dès l'âge de 8 ans. Et comme, à 30 ans, il n'a plus eu de problème d'argent, il ne vendait pas beaucoup. À sa mort, ce sont plus de 120.000 œuvres qui ont été recensées dans les différentes demeures et châteaux où avaient vécu Picasso. L'État en a gardé 20% au titre de dation. Ce sont ces œuvres-là qui constituent l'essentiel des réserves du musée. Et s'il les avait gardées, ces œuvres, c'est qu'il y tenait comme à la prunelle de ses yeux. Parmi ces œuvres, certaines sont célébrissimes, elles ont révolutionné le monde de l'art, comme la tête de Fernande, le premier amour de Picasso, une sculpture que Laurent Lebon a eu la bonne idée de placer au centre d'une salle réservée aux femmes de Picasso. Il s’agit de la première sculpture cubiste de l’histoire de l’art.


Chacune des femmes de Picasso mérite une exposition à elle seule. Vous verrez au musée Picasso la beauté d’Olga peinte en 1918, au lendemain de leur mariage. Dix ans plus tard la passion n'est plus exactement de même nature. Olga est complètement démembrée. Pourtant, quand cette même Olga le quitte en 1935, pour Picasso, c'est le drame.

Picasso est un chapitre dans l'histoire de chacun

À lire aussi
L'application Whisperies sur tablettes et ordinateur coronavirus
Confinement : Whisperies, l'application qui offre gratuitement 800 livres jeunesse

Percer le secret de la création de Picasso est l'objet de cette exposition anniversaire qui occupe les 5 étages du musée. 37 salles au traversé desquelles vous découvrirez comment Picasso peignait, d'une période à l'autre, l'influence de ses amis, son intelligence et sa malice face à ce qu'on n'appelait pas encore "Les médias". Mais n'oubliez pas de lever la tête pour admirer les sculptures placées dans les niches au-dessus des escaliers, ou dans les salles. Des chouettes, des chats font leur apparition, et même une tête de taureau qui trône en majesté dans la salle consacrée à la guerre.

Picasso faisait œuvre de tout ! C'est peut-être la première fois que cela vous apparaîtra si évident. On est au-delà de l'autobiographie, car Picasso ne se raconte pas, il se fabrique, il s'invente, là, sous nos yeux. Un des moments les plus étonnants de l'exposition c'est la présentation sans cadre des dernières toiles. Comme ce mousquetaire dont il est dit qu'il est son autoportrait. La peinture n'est plus une façon de représenter le monde, elle est le monde. Sans intention, sans message. C'est en ce sens que Picasso est magique : il n'est d'aucune époque, il est une époque à lui tout seul. C'est d'ailleurs ce que nous fait comprendre l'exposition Picasso-mania au Grand palais : les artistes comme Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Bertrand Lavier ou Jeff Koons ont tous quelque chose de Picasso, car Picasso n'est pas seulement un maître, il est un chapitre dans l'histoire de chacun, et ce qui est vrai pour les artistes l'est aussi pour chacun d'entre nous qui visitons ce musée comme si c'était la première fois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous tenter Musée Culture
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants