1 min de lecture Art

VIDÉO - Le mystère du modèle de "L'Origine du monde" de Courbet enfin résolu

C'est un mystère vieux de 152 ans qui est enfin résolu. Cette découverte a été faite par hasard dans la correspondance entre Alexandre Dumas fils et George Sand.

>
L'origine de l' "Origine du Monde" Crédit Image : JOEL ROBINE / AFP | Crédit Média : M6 | Date :
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et AFP

Il s'agit de l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'art. L'identité de la jeune femme qui a servi de modèle à Gustave Courbet pour réaliser son tableau "L'Origine du monde" a été retrouvée. Il s'agirait de Constance Quéniaux, révèle Claude Schopp dans un livre à paraître début octobre. 

Cette découverte est le fruit du hasard. C'est en travaillant sur la correspondance d'Alexandre Dumas fils et de George Sand que ce spécialiste de Dumas père et fils a résolu l'énigme. Dans une lettre de Dumas à Sand datant de 1871, Claude Schopp est surpris par une coquille dans la transcription. L'écrivain, hostile à la Commune, déblatère sur Courbet. "On ne peint pas de son pinceau le plus délicat et le plus sonore l'interview de Mlle Queniault (sic) de l'Opéra", écrit Dumas. "Interview ? Ça ne voulait rien dire", explique le chercheur.

Il décide donc de confronter cette transcription au manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale de France (BnF). Ce n'est pas "interview" qu'il fallait lire mais "intérieur". "Ce fut comme une illumination", se souvient le chercheur. "D'habitude je trouve en travaillant beaucoup, là j'ai trouvé sans chercher. C'était injuste". 

À lire aussi
Une oeuvre de Banksy s'autodétruit devant l'assemblée, médusée, d'une vente aux enchères à Londres vendredi 5 octobre 2018 art
VIDEO - Banksy avait raté son coup

Plusieurs pistes évoquées

Jusqu'ici, l'unique certitude autour de cette peinture était son commanditaire, le diplomate turco-égyptien Khalil-Bey. Quant à son modèle, plusieurs pistes avaient été évoquées par le passé. 

On a ainsi évoqué Joanna Hiffernan, maîtresse de Courbet durant l'été 1866, dont la rousseur irlandaise et la carnation blanche correspondaient peu à ce que dévoile le tableau. 

Mais la noirceur de la chevelure de Constance et ses "beaux sourcils noirs", loués par la critique lorsqu'elle dansait à l'Opéra, sont plus conformes à la luxuriante pilosité du modèle, explique Sylvie Aubenas, directrice du département des estampes et de la photographie de la BnF. Ce département conserve plusieurs photos de Constance Quéniaux. En 1866, celle-ci a 34 ans. Elle ne danse plus depuis 1859 et est une des maîtresses de Khalil-Bey. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art Arts et spectacles Peinture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794919022
VIDÉO - Le mystère du modèle de "L'Origine du monde" de Courbet enfin résolu
VIDÉO - Le mystère du modèle de "L'Origine du monde" de Courbet enfin résolu
C'est un mystère vieux de 152 ans qui est enfin résolu. Cette découverte a été faite par hasard dans la correspondance entre Alexandre Dumas fils et George Sand.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/le-modele-de-l-origine-du-monde-a-ete-identifie-7794919022
2018-09-25 09:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NrqrnBqldb7D2zvC-G7ddQ/330v220-2/online/image/2018/0925/7794921018_le-chercheur-claude-schopp-a-decouvert-l-identite-du-modele-de-l-origine-du-monde-dans-la-correspondance-entre-alexandre-dumas-fils-et-george-sand.jpg