1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "La Belle et la Bête" : "On a livré le film trois semaines avant sa sortie", confie le producteur
2 min de lecture

"La Belle et la Bête" : "On a livré le film trois semaines avant sa sortie", confie le producteur

INVITÉ RTL - Le producteur Richard Grandpierre se livre sur les secrets de tournage du film "La Belle et la Bête", avec Léa Seydoux et Vincent Cassel.

Léa Seydoux dans "La Belle et la Bête"
Léa Seydoux dans "La Belle et la Bête"
Crédit : ESKWAD – PATHÉ PRODUCTION – TF1 FILMS PRODUCTION ACHTE / NEUNTE / ZWÖLFTE / ACHTZEHNTE BABELSBERG FILM GMBH – 120 FILMS
Laissez-vous tenter du 20 juillet 2018
18:27
Stéphane Boudsocq & Nassim Aziki

Adapté du conte La Belle et la Bête, de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, publié en 1740, le film est réalisé par Christophe Gans (Le pacte des loups). Le long-métrage met en lumière l'histoire d'amour entre deux personnages que tout oppose. D'un côté se trouve, Belle de Beaufremont (Léa Seydoux), une sublime femme, à la beauté douce et chatoyante, et de l'autre, se trouve, le Prince (Vincent Cassel), devenu la Bête en raison d'une malédiction.

Un casting de choix, qui a conquis le producteur, Richard Grandpierre. "Léa est magnifique dans ce film, elle a fait preuve d'un investissement colossal tout du long du tournage (...) Il n'y avait pas plus beau couple pour interpréter la Belle et la Bête", confie-t-il.

Un tournage compliqué pour le film, en raison de la difficulté des effets spéciaux, à rendre tout cela réaliste. "À un mois de la diffusion en salle, on ne voyait toujours pas les résultats, et on était en angoisse perpétuelle (...) c'était un tournage compliqué (...) On a livré le film trois semaines avant sa sortie", souligne-t-il. Finalement livré à temps (le 12 février 2014), le long-métrage a connu un joli succès en France, avec 1,8 million d'entrées.

Également dans "Laissez-vous tenter" ce vendredi 20 juillet

La chanteuse Zazie, qui prépare son 10e album (attendu pour le 7 septembre 2018), se confie sur ses inspirations musicales. " À l'époque je devais avoir entre onze et treize ans, et deux voix féminines m'ont marqué : Kate Bush et Sinéad O'Connor", livre-t-elle.

À lire aussi

Enfin, l'actrice Isabelle Carré, nous raconte l'écriture de son premier roman, Les Rêveurs, le Grand prix RTL-Lire. " C'est un livre un peu impressionniste (...) avec tout ce que cela peut avoir d’extrême et de mystérieux", explique-t-elle au micro de RTL.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/