1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Fondation Louis Vuitton : Bernard Arnault évoque ce haut lieu de vie culturelle
4 min de lecture

Fondation Louis Vuitton : Bernard Arnault évoque ce haut lieu de vie culturelle

REPLAY - Paris est au centre du monde de l'art avec l'inauguration de la Fondation Louis Vuitton ce 27 octobre au cœur du bois de Boulogne, et son sublime bâtiment pensé par l'architecte Frank Gehri.

Bernard Arnault était l'invité spécial de Laissez-vous tenter
Bernard Arnault était l'invité spécial de Laissez-vous tenter
Laissez-vous tenter : Partie 1
00:10:41
Laissez-vous tenter : Partie 2
00:06:57
Laissez-vous tenter : Partie 3
00:04:34
[VIDÉO] Laissez-vous tenter du 27 octobre
00:24:24
Monique Younès & Julie Michard

Depuis une semaine, la France est le centre du monde de l'art avec l'ouverture de 3 musées, et l'inauguration de la foire internationale d'art contemporain. À cette occasion, la Fondation Louis Vuitton créée par Bernard Arnault, président de LVMH, ouvre les portes de son nouveau musée implanté dans le Bois de Boulogne à Paris ce lundi 27 octobre.

Ce nouveau lieu culturel prend le nom de la marque de luxe Louis Vuitton, entreprise qui fait partie du groupe LVMH, dont Bernard Arnault en est le directeur. "Louis Vuitton est très proche du milieu artistique, il nous a donc paru naturel de l'appeler la fondation Louis Vuitton" explique t-il.

Un musée imaginé par Frank Gehry

L'architecte américano-canadien Frank Gehry s'est vu confié la tâche d'imaginer le bâtiment. Une architecture qui fait l'unanimité, à commencer par Bernard Arnault. "Lorsque j'ai visité le musée Guggenheim à Bilbao, j'ai été estomaqué et séduit par l'architecture de ce bâtiment" précise t-il. Mais aussi le président de la République, François Hollande, ainsi que tous ceux qui l'ont visité. 

La fondation Vuitton est un vaisseau aux douze voiles gonflées par le vent, fait de verre, d'acier et de béton. Il repose sur un vaste bassin alimenté par une spectaculaire cascade de 200 mètres de long. Le bâtiment de la Fondation domine le bois de Boulogne, les gratte-ciels de La Défense d'un côté et les emblématiques tours Eiffel et Montparnasse de l'autre.

La fondation Louis Vuitton
La fondation Louis Vuitton
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
À lire aussi

Tout fait sens à bord de ce navire : les points de vues des différentes terrasses sont des créations au même titre que les œuvres des artistes exposés en ce moment. Cette rivalité ou cette émulation entre la création et la nature n'est pas pour déplaire aux artistes, notamment à l'artiste français Bertrand Lavier, dont l'œuvre Impératrice des Indes tout en néon fait partie de l'exposition inaugurale.

L'impératrice des Indes de Bertrand Lavier exposée à la fondation Louis Vuitton
L'impératrice des Indes de Bertrand Lavier exposée à la fondation Louis Vuitton
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP

Car pour comprendre Frank Gehry, il faut visiter la fondation Vuitton, parcourir ce bâtiment, et s'y perdre comme dans un labyrinthe. Mais il faut aussi voir l'exposition consacrée à l'architecte au premier étage, exposition conçue par Frédéric Migayrou, professeur d'architecture et directeur adjoint du centre Pompidou :

Des artistes européens à l'honneur

La fondation Louis Vuitton a fait le choix avec Bernard Arnault et la directrice artistique Suzanne Pagé de proposer très peu d'artistes pour cette session inaugurale. Il y a des œuvres musicales, des œuvres Pop, des œuvres expressionnistes, des œuvres contemplatives. Bernard Arnault explique cette démarche en expliquant : "C'est un choix segmentant, qui représente un univers esthétique dans lequel je me situe. Quand j'achète une oeuvre, je n'ai pas l'intention de la revendre. Il faut qu'elle me plaise pendant longtemps".

La visite de la fondation Vuitton sera l'occasion de découvrir des artistes très talentueux : le français Pierre Huygues nous fait voyager en Antarctique, le jeune anglais Oliver Beer fait chanter les murs de la fondation, le danois Olafur Eliasson dont la sublime sculpture lumineuse nous rend plus narcissique que jamais.

Un haut-lieu de vie

Mais de nos jours, un musée se doit de n'être pas seulement un beau bâtiment et une belle collection : il doit aussi devenir un lieu de vie. Et qui dit lieu de vie dit restaurant, boutique, librairie, auditorium. 

Du côté de la restauration, on pourra retrouver le chef du Franck, Jean-Louis Nomicos, et s'il réussit aussi bien que dans son restaurant parisien, cela risque d'être plein très vite. Ce chef cuisinier originaire de Marseille a fait ses armes chez Alain Ducasse et a obtenu ses premières étoiles chez Lasserre. Pour ce nouveau restaurant, il a conçu une carte en adéquation avec le lieu. 

Le restaurant de la fondation Louis Vuitton
Le restaurant de la fondation Louis Vuitton
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP

La programmation de l'auditorium n'a pas non plus été laissée au hasard. Il sera inauguré le 28 octobre par un récital d'une star mondiale, le pianiste Lang Lang, qui sera présent pour jouer du Mozart, du Liszt, du Tchaïkovski et du Chopin.
Quant à la librairie du musée, elle se révèle être riche en beaux livres et en ouvrages sur l'art.

Un exemple unique de mécénat

À peine ouverte que la fondation Vuitton a déjà sa légende. Certains disent par exemple que le bâtiment de Franck Gehry aurait coûté 400 millions d'euros à construire. D'autres parlent de deux milliards. Mais la fondation Louis Vuitton de Bernard Arnault reste un exemple unique du mécénat, puisque le bâtiment reviendra à la ville de Paris dans cinquante ans. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/